Cannabidiol (CBD) : encore très peu d’études en recherche clinique

Peu d'études cliniques sur le cannabidiol

Stress, sommeil, relaxation… Si le cannabidiol (CBD) à faibles doses a des effets bien-être, ses applications thérapeutiques restent encore très ciblées et, pour l’instant, difficilement généralisables, rapporte l’AFP.

Le cannabidiol (CBD) est un des nombreux cannabinoïdes retrouvés dans les fleurs du cannabis, mais, contrairement à ce dernier, il n’est pas censé avoir d’effet psychotrope. Et sa vente est autorisée depuis juin 2021 en France sous certaines conditions. Par exemple, les produits doivent contenir moins de 0,2% de tétrahydrocannabinol (THC), la molécule à l’origine des effets psychoactifs.

Mais ses bienfaits sur la santé et le bien-être font encore l’objet de vifs débats au sein de la communauté scientifique. «Les vraies preuves, (…) on ne les a pas encore», souligne auprès de l’AFP l’addictologue Julien Azuar. Selon le spécialiste, «cela va prendre plusieurs années». Car s’il existe de nombreuses études sur le sujet, elles sont «très largement rétrospectives».

«On a par exemple mesuré la réduction du stress chez une personne qui consomme du CBD, sans que l’on puisse savoir si c’est le seul facteur qui a joué», relève l’AFP. «Il y a un énorme déséquilibre entre les études à fort niveau de preuve et celles faibles qui sortent tous les mois à profusion», observe Julien Azuar.

Des effets thérapeutiques très ciblés

Pour autant, des travaux ont montré son efficacité pour traiter certaines pathologies. «À fortes doses, dans une indication médicale, le CBD a montré un intérêt dans les formes sévères d’épilepsie de l’enfant», précisait il y a peu le Dr Pascal Douek, médecin expert du cannabis médical. «Il existe effectivement des preuves qui ont montré que le CBD peut être un traitement utile pour certaines pathologies», confirme ainsi à l’AFP la neurologue Mihaela Vlaicu, qui cite l’Epidyolex : un médicament commercialisé en France.

«Il s’agit d’un médicament particulier sûr et efficace pour l’usage auquel il est destiné», explique Mihaela Vlaicu, soulignant toutefois qu’on ne peut en tirer de conclusions pour les formes les plus courantes de l’épilepsie. Reste également à monter qu’au-delà de ces quelques applications thérapeutiques, le cannabidiol (CBD) peut avoir un effet plus large sur le bien-être.

Découvrez nos partenaires

Dans la même catégorie d' Articles

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter de profession bien-être.