Beauté

Bien-être

Business

Comment gérer votre institut pendant votre congé maternité

Gérer son institut à distance quand on est enceinte

Dans une profession à dominante féminine, la grossesse est un élément important à prendre en considération. Les choses se compliquent encore quand il s’agit de la gérante de l’institut ! C’est souvent l’occasion pour cette dernière de voir son entreprise sous un autre angle…

L’absence d’une gérante ne pose pas de problèmes majeurs si l’équipe est bien préparée. Il suffit de prévoir tous les problèmes potentiels en amont, et surtout de consulter l’équipe. En prise avec la réalité quotidienne, les collaborateurs ont souvent des suggestions pratiques qui facilitent l’organisation.

Le mot d’ordre : délégation

Même enceinte, une directrice d’institut peut piloter son établissement à distance. En déléguant des rôles spécifiques à chacun, elle permet non seulement à son équipe de se former et de grandir, mais aussi de résoudre les problèmes en télétravail.

Votre équipe doit être en mesure de faire face à des problèmes imprévus. Mais pour cela, elle doit comprendre le «pourquoi» des différentes procédures et pas seulement le «comment». Elle doit aussi fonctionner selon un plan précis. Lorsque tout est prévu, la microgestion et le contrôle à outrance n’est plus nécessaire.

Un peu de reconnaissance

Au lieu de vous soucier de ce qui n’a pas été fait, focalisez sur ce qui a bien fonctionné. C’est l’occasion de repérer les collaborateurs précieux en temps de crise, ceux qui savent mener la barque, même par gros temps !

Vos collaborateurs vous considèrent généralement comme la femme-orchestre, celle qui répare tout ? Alors oui, sans votre présence pour intervenir auprès de l’électricien, du plombier, du gestionnaire du linge ou de la marque partenaire, les problèmes ont peut-être été résolus moins vite. Mais cela vous permettra aussi de responsabiliser quelqu’un à l’avenir dans la gestion de ces problèmes.

Définir les priorités

Le télétravail permet de répondre à certains problèmes, mais pas à tous. Le plus urgent est donc de se concentrer sur ce qui compte. Posez-vous la question : si vous n’aviez que trois heures par jour à consacrer à votre entreprise, quelle serait votre priorité ? Finalement, ce n’est peut-être pas si mal de ne plus effectuer toutes ces petites taches répétitives…

Gérer l’aspect financier

Si avant votre congé maternité, vous étiez toujours disponible, carte de crédit à la main, à régler tous les problèmes, il faut peut-être revoir votre organisation. Prévoyez un système plus efficace pour que votre équipe puisse assurer les petits achats du quotidien : une carte de paiement à montant limité par exemple, que vous confierez à un collaborateur.

De façon générale, votre absence momentanée peut être un élément bénéfique pour l’institut. C’est une période idéale pour mettre en place des procédures différentes, et pour vos collaborateurs l’occasion de se montrer à la hauteur des circonstances.

Résilience

Vous vous apercevrez sans doute que l’inquiétude qui vous taraudait avant de partir était sans objet. Personne n’est irremplaçable, même si cela vous coûte de le constater. Et en préparant votre équipe, en leur délégant des responsabilités et en leur donnant les moyens de prendre des décisions, vous constaterez que non seulement votre entreprise peut survivre à votre absence… mais qu’elle peut aussi prospérer. Reste à l’accepter.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter de profession bien-être. 

Prenez les nouvelles du jour avec votre café.

Compte tenu de la taille de notre audience, nous devons changer notre système d’expédition de la newsletter quotidienne. Pour continuer à la recevoir, il vous suffit de reconfirmer votre inscription en cliquant sur le lien ci-dessous. 

Cela vous prendra moins de 30 secondes… A tout de suite !

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.