Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Beauté

Bien-être

Business

Comment interpréter vos soldes intermédiaires de gestion ?

soldes intermédiaires de gestion

Les soldes intermédiaires de gestion (SIG) permettent de mesurer la performance économique d'une entreprise. Annexés aux comptes annuels, ils décomposent le résultat en plusieurs éléments-clés.

Les soldes intermédiaires de gestion sont conçus pour éclairer les entrepreneurs sur la rentabilité et la gestion efficace de leurs ressources. Ils fournissent ainsi des informations permettant d’évaluer si l’entreprise fonctionne de manière optimale, aidant le gestionnaire à identifier les points forts et ceux nécessitant une amélioration.

Les soldes intermédiaires de gestion : comment les interpréter

Marge commerciale

La marge commerciale est un indicateur clé qui représente la différence entre le chiffre d’affaires et le coût d’achat des marchandises vendues. Elle se calcule comme suit :

Marge commerciale = chiffre d’affaires – coût d’achat des marchandises vendues.

Il s’agit de trouver un équilibre entre le prix des services offerts et le coût des produits utilisés. Par exemple, dans un salon de coiffure, si le coût des produits capillaires utilisés est disproportionné par rapport aux tarifs des prestations, cela pourrait réduire significativement la marge commerciale, affectant ainsi la rentabilité du salon.

Un salon de coiffure qui réalise un chiffre d’affaires de 10 000 euros dans le mois et a dépensé 2 500 euros pour l’achat de produits capillaires aura une marge commerciale de 7 500 euros pour ce mois.

Valeur ajoutée

La valeur ajoutée représente la richesse créée par l’entreprise. Elle se calcule en soustrayant les consommations intermédiaires (achats de biens et services) du chiffre d’affaires.

Valeur ajoutée = chiffre d’affaires – consommations intermédiaires.

Ce solde intermédiaire de gestion sert à mesurer la performance économique réelle de l’entreprise. Une valeur ajoutée élevée pourrait indiquer une bonne gestion des ressources et une offre de services rentable.

Dans un institut de beauté, si les consommations intermédiaires telles que les achats de produits de beauté, l’électricité, et le loyer sont bien gérées par rapport au chiffre d’affaires généré par les soins, cela se reflétera dans une valeur ajoutée élevée, indiquant ainsi une gestion saine de l’institut.

Excédent brut d’exploitation (EBE)

L’excédent brut d’exploitation représente ce qu’il reste à l’entreprise une fois qu’elle a payé ses fournisseurs, ses impôts et taxes (liés à l’exploitation) et ses salariés, mais avant le paiement des intérêts et des dividendes. Le calcul de l’EBE s’effectue comme suit :

Valeur ajoutée + Subventions d’exploitation – Impôts, taxes et versements assimilés – Charges de personnel

L’EBE indique donc si l’entreprise génère assez de revenus pour couvrir ses charges opérationnelles, laissant un excédent disponible pour les investissements et le remboursement des dettes.

Supposons qu’un salon de coiffure ait une valeur ajoutée de 10 000 euros, reçoive 500 euros de subventions d’exploitation, paie 2 000 euros en impôts et taxes, et ait 3 000 euros de charges de personnel. Son EBE serait donc calculé ainsi : 10 000 + 500 – 2 000 – 3 000 = 5 500 euros.

L’EBE de 5 500 euros indique que le salon de coiffure est en bonne santé opérationnelle, avec un excédent brut provenant de son activité principale, qui pourrait être utilisé pour des investissements ou d’autres dépenses liées à l’entreprise.

Résultat d’exploitation

Le résultat d’exploitation est un indicateur de performance qui permet d’évaluer la rentabilité opérationnelle de l’entreprise. Il est calculé en déduisant les charges d’exploitation des produits d’exploitation.

Résultat d’exploitation : produits d’exploitation – charges d’exploitation.

Il permet de mesurer la capacité de l’entreprise à générer des profits à partir de son activité principale. Dans un institut de beauté, par exemple, un bon résultat d’exploitation signifie que les revenus générés par les services esthétiques surpassent les coûts opérationnels, illustrant ainsi une gestion saine et rentable de l’entreprise.

Si un institut de beauté a des produits d’exploitation de 20 000 euros et des charges d’exploitation de 15 000 euros, le résultat d’exploitation sera de 5 000 euros, indiquant une gestion opérationnelle efficace.

Résultat exceptionnel

Le résultat exceptionnel fait référence aux profits ou aux pertes qui proviennent d’événements ou de transactions inhabituelles et non récurrentes, et donc, non liées à l’activité habituelle de l’entreprise. Cela peut inclure, par exemple, les gains ou pertes sur la vente d’actifs immobilisés ou les indemnités d’assurance reçues pour des sinistres.

Le calcul du résultat exceptionnel se fait en soustrayant les charges exceptionnelles des produits exceptionnels :

Résultat exceptionnel = produits exceptionnels – charges exceptionnelles.

Le résultat exceptionnel permet d’avoir une image fidèle et claire de la performance opérationnelle de l’entreprise et pour prendre des décisions éclairées en matière de gestion et de stratégie d’entreprise.

Si un salon de coiffure vend un vieux fauteuil de coiffure, le profit ou la perte réalisée sur cette vente serait enregistrée en tant que résultat exceptionnel, permettant ainsi aux gestionnaires de distinguer ce gain ou cette perte des résultats générés par les activités de coiffure régulières du salon.

Résultat Courant avant Impôts

Le résultat courant avant impôts est un autre solde intermédiaire de gestion qui prend en compte, en plus du résultat d’exploitation, le résultat financier, soit la différence entre les produits et les charges financières.

Résultat courant avant impôts = résultat d’exploitation + résultat financier.

Ce solde intermédiaire de gestion reflète la rentabilité globale de l’entreprise avant l’impôt sur le revenu. Il aide donc les entrepreneurs, comme les propriétaires de salons de coiffure ou d’instituts de beauté, à faire des choix éclairés en matière de gestion financière.

Pour un salon de coiffure avec un résultat d’exploitation de 7 000 euros et un résultat financier de -1 000 euros, le résultat courant avant impôts serait de 6 000 euros.

Résultat net

Le résultat net est l’indicateur final de la rentabilité d’une entreprise, calculé en soustrayant les impôts du résultat courant avant impôts :

Résultat net = résultat courant avant impôts – impôts sur les bénéfices.

Ce résultat sert de base pour les ratios financiers, oriente les décisions stratégiques et éclaire sur la viabilité et la croissance de l’entreprise. Un résultat net sain signale une gestion efficace et une entreprise stable, attire les investisseurs et permet la distribution de dividendes.

Dans un institut de beauté avec un résultat courant avant impôts de 6 000 euros et des impôts sur les bénéfices de 1 500 euros, le résultat net serait de 4 500 euros, représentant le bénéfice réel après tous les coûts et les impôts.

LIRE AUSSI : Compte de résultat : guide pour les coiffeurs et les esthéticiennes

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.