Beauté

Bien-être

Business

Congrès des Nouvelles esthétiques : le salon d’un secteur en transition

Changements pour le Congres des nouvelles esthétiques

Programmée du 3 au 5 octobre 2020 à la porte de Versailles, la 50e édition de ce grand rendez-vous professionnel revoit sa copie. En prenant modèle sur leurs workshops, les organisateurs ont conçu un format adapté à la situation sanitaire et le rebaptisent : «l’événement de la transition». 

Un demi-siècle d’existence. Pour fêter en avril dernier cet anniversaire très spécial, les organisateurs du Congrès esthétique et spa avaient prévu les choses en grand : deux pavillons, une zone d’exposition agrandie, une grande soirée de gala… La situation sanitaire en a décidé autrement. Prudemment reporté au mois d’octobre, le salon a été un moment programmé à Villepinte, avant de retrouver ses marques à la Porte de Versailles.

Mais 2020 ne sera décidément pas une année comme les autres. Après des semaines de mise au point, d’allers et retours avec les exposants, Laure Jeandemange, à la tête de l’organisation et rédactrice en chef du magazine Les Nouvelles Esthétiques, vient de fixer définitivement la formule. «Ce ne sera pas un congrès, comme on l’a connu dans le passé, mais l’événement de la transition», a-t-elle confié à Profession bien-être.

Au programme, un format plus intimiste, situé sur un seul niveau du hall 5. Les visiteurs ne seront toutefois pas dépaysés. Ils y retrouveront la même organisation en deux espaces, avec un village spa regroupant cosmétiques et distributeurs d’équipements, ainsi qu’une zone shopping, réduite au strict minimum, car la plupart des grands stands boutiques, comme Peggy Sage, Serge Alvarez ou Parisax, ont dû renoncer à leur présence.

La formule rappelle ainsi l’esprit des workshops lancés par les Nouvelles Esthétiques à Nice, puis à Lyon. Tous les concours et les shows ont, quant à eux, disparu des radars, contraintes sanitaires obligent, mais aussi pour des raisons logistiques : la plupart des concours impliquaient des participations internationales, alors que les transports aériens sont loin d’avoir retrouvé un rythme normal.

La remise des Prix Pierantoni est maintenue

Seule rescapée : la cérémonie de remise des Prix H. Pierantoni de l’Innovation, qui récompensent les produits les plus créatifs de l’année. En revanche, la grande soirée de gala prévue pour fêter les 50 ans du salon n’aura pas lieu. «Le côté festif y perd un peu. Mais la conjoncture ne se prête pas vraiment à la fête !», reconnaît Laure Jeandemange.

L’organisatrice a donc préféré se focaliser sur la tenue de conférences destinées à soutenir les professionnels dans la phase post-Covid. Chaque jour, en début d’après-midi, une table ronde abordera les thèmes clés de la reprise : l’hygiène (samedi), le marketing (dimanche) et la communication digitale (lundi).

Question sécurité, le salon appliquera des mesures sanitaires strictes : accueil sans contact, port du masque obligatoire pour tous, mise à disposition de gel hydro-alcoolique, espace de restauration élargi. Les exposants devront désinfecter régulièrement les surfaces, produits et matériels en contact avec le public. Reste une dernière inconnue : les conditions du protocole de déconfinement de l’événementiel, non communiqué à ce jour par les autorités.

L’événement de la Transition, du 3 au 5 octobre 2020, Hall 5, Parc d’exposition de la porte de Versailles, Paris.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.