Beauté

Bien-être

Business

Prestations beauté : ce que la crise a changé dans la réservation en ligne

CE QUE LA CRISE A CHANGÉ DANS LES PRESTATIONS BEAUTÉ

Proximité, respect des procédures de sécurité, soins plus coûteux plébiscités… Si les réservations en ligne ont explosé dans les jours qui ont précédé le déconfinement, le comportement des consommateurs aurait lui aussi changé, selon la plateforme Treatwell.

À l’approche du 11 mai, les réservations en ligne pour des prestations d’esthétique ou de coiffure ont grimpé de 3 100% en France, indique Treatwell, qui publie une compilation de plusieurs études que la start-up a menées auprès de ses adhérents professionnels et des consommateurs européens. Une forte augmentation des demandes également observée par l’ensemble des plateformes de réservations du secteur.

À défaut de fournir une photographie précise des habitudes d’achats des Européens en matière de beauté, ces quelques chiffres laissent toutefois entrevoir quelques tendances de fond. Ainsi, si les hommes se montraient plutôt réticents, avant le confinement, à prendre rendez-vous en ligne chez leur coiffeur, ils semblent désormais moins rétifs à l’idée de passer par une plateforme de réservation en ligne : 40% d’entre eux envisageraient aujourd’hui de le faire, selon Treatwell.

La distance est aussi devenue un critère de choix important. Plus de la moitié des personnes interrogées (53%) par Treatwell (1 161 consommateurs européens, dont 250 en France) déclarent privilégier un salon (coiffure ou esthétique) à proximité de leur domicile. Vient ensuite une autre condition, imposée par la crise sanitaire : le respect des mesures d’hygiène. Selon la plateforme de réservation, 41 % des répondants affirment demander des informations sur le salon à leurs proches avant de s’y rendre et 32% viennent sur place vérifier la bonne application des procédures sanitaires. 

Les soins faits maison ont toujours la cote

Plus surprenant : Treatwell relève une augmentation «significative» des réservations pour les soins les plus coûteux. «Après plusieurs mois de restriction, les clients semblent vouloir s’adonner à des soins auxquels ils n’étaient pas habitués par le passé», souligne la plateforme, sans préciser le pourcentage d’augmentation.

Enfin, comme le montrait déjà au début du mois un sondage Ifop pour le label Slow Cosmétique, le «Do it Yourself» a le vent en poupe. D’après les chiffres de Treatwell, 88 % des personnes interrogées affirment vouloir continuer à préparer leurs soins à la maison, alors que les salons de coiffure et les instituts de beauté sont ouverts. Parmi les pratiques les plus citées : la manucure, la pédicure et les sourcils.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Prenez les nouvelles du jour avec votre café.

Compte tenu de la taille de notre audience, nous devons changer notre système d’expédition de la newsletter quotidienne. Pour continuer à la recevoir, il vous suffit de reconfirmer votre inscription en cliquant sur le lien ci-dessous. 

Cela vous prendra moins de 30 secondes… A tout de suite !

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.