Beauté

Bien-être

Business

Nouvelles technologies : le CES de Las Vegas fait la part belle à la santé numérique

Le Consumer Electronics Show, le grand rendez-vous mondial des nouvelles technologies, a débuté ce lundi avec une édition entièrement en ligne. En vedette, cette année, la santé numérique, la crise sanitaire ayant fait exploser l’utilisation des services médicaux à distance.

La demande pour les services de télémédecine devrait augmenter de 64% aux Etats-Unis, selon les chercheurs du cabinet Frost & Sullivan, augmentant d’autant le besoin pour des plateformes de communication pratiques et efficaces et des appareils médicaux chez les particuliers.

«On a appris que passer du temps dans des salles d’attente avec d’autres patients malades pouvait être problématique et les gens cherchent d’autres moyens de se faire soigner», explique à l’AFP Samir Qamar, médecin généraliste et créateur de MedWand. Son appareil permet au patient de prendre lui-même sa tension, sa température ou sa pression sanguine, et de transmettre les résultats directement via l’ordinateur. Il devrait être lancé dans l’année.

Le marché attire désormais de nombreuses entreprises, qui développent des outils pouvant être utilisés à la maison, comme des stéthoscopes, des otoscopes, des tensiomètres et oxymètres. Pour les salariés, des thermomètres intelligents, des purificateurs d’air ou des robots désinfectants ont été conçus à destination des employeurs.

Evaluer les risques à distance

Parmi les autres appareils présentés au CES figurent aussi des outils pour surveiller l’état de santé des personnes âgées restant seules chez elles ou des appareils pouvant se porter, comme un bracelet, pour détecter les premiers signes d’une maladie. Des plateformes de santé numérique, comme Humetrix ou Axion Research, font appel, quant à elle, à l’intelligence artificielle pour aider à évaluer les risques des patients : cancers, Alzheimer, covid-19, etc.

Enfin, autre tendance : l’utilisation par le champ médical d’outils qui étaient initialement destinés à l’entretien de la forme. Comme le remarque Robin Murdoch, consultant chez Accenture : «On a maintenant des montres intelligentes et d’autres appareils qui surveillent votre pouls, votre taux d’oxygène dans le sang et d’autres mesures, et fournissent des tas de données» pouvant servir aux médecins. Et aux assureurs.

Avec l’AFP.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.