Beauté

Bien-être

Business

Parce que le bien-être, c'est aussi une affaire de professionnels

Les Français plus que jamais en quête d’un mode de vie plus sain

Vie et alimentation saine

Neuf mois après l’émergence de la pandémie, si la santé caracole en tête des préoccupations des Français, l’aspiration à un mode de vie plus sain est désormais plébiscitée par une écrasante majorité d’entre eux, mais pas forcément dans les actes, indique une étude.

La santé est ainsi devenue la première préoccupation des Français, à la suite à l’épidémie et de ses conséquences sur leur vie quotidienne (+19 depuis en un an, entre le 1er août 2019 et le 30 août 2020), selon ce sondage réalisé par le cabinet Elabe pour la Fondation PiLeJe. Elle arrive même devant la menace terroriste (33%, +20 points), l’environnement (28%, -4), l’emploi (27%, +3) et le pouvoir d’achat (26%, -4).

Mais cette échelle varie aussi selon les catégories socio-professionnelles, le sexe et l’âge des répondants. Les cadres, par exemple, placent l’environnement en tête (46% d’entre eux), devant la menace terroriste (30%) et l’emploi (30%). La santé est aussi davantage citée par les femmes (40%) que par les hommes (34%). En revanche, les 18-24 ans mentionnent en premier l’emploi (37%), tandis que les plus de 65 ans se disent surtout préoccupés par la menace terroriste (41%).

Mais on le sait depuis longtemps, la notion même de santé ne peut plus se réduire à celle du soin : elle s’étend aussi au bien-être. Ainsi, plus de huit personnes interrogées sur dix (82%) estiment que manger de manière plus saine est «efficace», pour se prémunir des virus, des infections, ou des pathologies lourdes.

Des résolutions mises à mal par le confinement

Les sondés sont toutefois moins nombreux à avoir mis leur bonne résolution en pratique : seuls 57% d’entre eux affirment l’avoir fait au cours des six derniers mois. Dans une même proportion (81%), ils jugent aussi qu’effectuer une demi-heure d’activité physique par jour plus régulièrement est «efficace». Là encore, seul un sondé sur deux déclare avoir suivi ce conseil au cours des six derniers mois.

Enfin, le sondage indique que les Français ont tenté de se maintenir en forme et de consacrer du temps à des activités comme le yoga, la sophrologie ou la méditation pour réduire leur anxiété. Plus de la moitié d’entre eux (55%) estiment d’ailleurs que ces pratiques sont «efficaces » pour agir sur leur stress, même s’ils ne sont que 23% à avoir réellement sauté le pas depuis six mois.

Etude réalisée en ligne les 23 et 25 septembre 2020 après d’un échantillon de 1 001 personnes représentatif de la population française de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.