Beauté

Bien-être

Business

Parce que le bien-être, c'est aussi une affaire de professionnels

Beauté

Bien-être

Business

Parce que le bien-être, c'est aussi une affaire de professionnels

Le sauna finlandais inscrit au patrimoine immatériel de l’humanité

sauna

Avec plus de 3 millions de saunas pour 5,5 millions d’habitants, ce traditionnel bain de chaleur sèche est une véritable institution en Finlande. Il fait désormais partie de la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’Unesco.

«La culture du sauna, que l’on retrouve aussi bien au sein des foyers ou d’espaces publics, va bien au-delà du seul fait de se laver. Le sauna nettoie le corps et l’âme, il permet d’expérimenter une sensation de paix intérieure. Auparavant, le sauna était considéré comme un lieu sacré, un ‘temple de la nature’», souligne dans un communiqué l’Unesco, qui a officiellement reconnu cette vieille tradition finlandaise à la mi-décembre.

Ajouté à la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’organisation des Nations unies, le sauna scandinave rejoint ainsi le yoga indien, l’opéra de Pékin, le tango argentin, la cérémonie du café turc et la fabrication de tapis iraniens. «L’objectif est de sensibiliser et de protéger l’importance d’aspects importants du patrimoine culturel dans le monde», rappelle l’Unesco.

En Finlande, s’il existe plusieurs types de saunas – électriques, avec poêle à bois, à fumée ou infrarouges -, ce que les habitants appelle le «löyly», c’est-à-dire l’esprit ou la vapeur d’eau produite en jetant de l’eau sur des pierres chaudes, est au cœur de la tradition du pays, la première à être ajoutée à la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco.

Les saunas publics bientôt protégés

Cela faisait quatre ans que la Finlande s’y préparait. La tradition du sauna a depuis longtemps dépassé les frontières du pays. Et ses effets sur la santé de ses pratiquants font régulièrement l’objet d’études scientifiques. Ainsi, en 2018, des travaux parus dans le journal américain Neurology indiquaient que le risque d’infarctus était moindre chez les Finlandais qui se rendaient régulièrement au sauna que chez ceux qui fréquentaient moins souvent ces bains.

Ces résultats «suggèrent que cette activité, que les gens pratiquent pour la relaxation ou le plaisir a des effets bénéfiques sur notre santé vasculaire», déclarait alors à l’AFP Setor Kunutsor, chercheur à l’université de Bristol, au Royaume-Uni. Mais si la plupart des Finlandais possèdent un sauna chez eux, les établissements publics traditionnels vont aussi faire l’objet d’une attention particulière.

Selon Euronews, le gouvernement finlandais s’est engagé à prendre des initiatives pour en garantir la pérennité. Trois établissements publics, notamment, seront protégés par une législation spéciale : les saunas Kotiharju et Arla, dans la capitale Helsinki, ainsi que Rajaportti, à Tampere. «De cette façon, nous nous assurerons que ces saunas seront toujours là dans 50, 100, voire 200 ans», explique Leena Marsio, conseillère principale à l’Agence finlandaise du patrimoine, interrogé par la chaîne européenne.

 

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.