Beauté

Bien-être

Business

Parce que le bien-être, c'est aussi une affaire de professionnels

Lavage des mains : les Français se relâchent

inca 2020- division 2

Malgré le rappel incessant des consignes sanitaires, les Français se lavent moins régulièrement les mains qu’en mars dernier, sauf après avoir pris les transports en commun, relève un sondage Ifop pour la marque de produits d’hygiène. 

À force d’être martelés toute la journée, les messages ne sont plus entendus… Ainsi, alors que 86% des Français se lavaient les mains en rentrant chez eux pendant le confinement, ils ne sont plus que 63% à le faire aujourd’hui. Autre constat : sur 100 personnes interrogées, 81 se lavaient les mains avant de passer à table en mars, contre 65 en octobre.

Par ailleurs, l’étude observe qu’il y a aujourd’hui moins de personnes qui utilisent un mouchoir à usage unique (53% en octobre, contre 63% en mars), qui se lavent les mains après un passage aux toilettes (77% en octobre, contre 81% en mars) ou se protègent avec un bras ou un mouchoir au moment de tousser (56% en octobre, contre 69% mars).

En revanche, le lavage des mains après un voyage en transport en commun est toujours largement respecté et stable depuis le mois de mars : 71% des Français disent respecter cette mesure. Selon l’Ifop, cette tendance s’explique par le caractère anxiogène des transports en commun et de la peur d’y être contaminé.

«Si les taux d’observance en matière de lavage des mains avaient atteint des niveaux inégalés durant le confinement, l’été et l’automne ont plutôt entraîné un certain relâchement, notamment dans des catégories de Français particulièrement réfractaires aux gestes barrières comme les jeunes et les anti-masques», constate ainsi l’Ifop dans un communiqué.

Pas de révolution hygiénique chez les Français

Ainsi, les 18-25 ans sont aujourd’hui 39% à se laver les mains avant de passer à table, contre 67% en mars. D’autre part, les personnes considérées comme étant de «bons élèves» respectueux des gestes barrières par l’Ifop, à savoir les femmes et les habitants des agglomérations de province, ont eux aussi baissé leur garde quant au lavage des mains : le nombre de femmes se lavant les mains avant de passer à table accuse une baisse de 18 points de pourcentage par rapport au mois de mars.

L’Ifop constate aussi une corrélation entre le moindre respect du lavage des mains et le refus de porter un masque : la proportion des personnes se lavant les mains en rentrant chez elles est deux fois plus faible chez ceux qui portent rarement un masque (30%) que chez ceux qui en portent systématiquement un en dehors de leur domicile (79%).

«Si la Covid-19 a mis en évidence le rôle de l’hygiène des mains dans la lutte contre le manuportage – transmission du virus par le contact des mains -, ce virus n’est pas pour autant à l’origine d’une révolution dans la culture hygiénique des Français», estime l’Ifop, qui rappelle que le relâchement dans le lavage des mains semble mettre en évidence le caractère exceptionnel du respect des consignes d’hygiène pendant le confinement.

Étude Ifop pour Unbottled réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 6 au 7 octobre 2020 auprès d’un échantillon de 1 014 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.