Beauté

Bien-être

Business

Entreprises de proximité : les prévisions optimistes s’émoussent

La croissance des entreprises deproximité s'émousse

Artisanat, professions libérales, petit commerce : le rebond s’est poursuivi entre juillet et septembre, pour les entreprises de proximité, mais à un rythme plus modeste qu’au deuxième trimestre, selon une étude de l’U2P.

Profitant d’un effet de rattrapage «mécanique» et de la levée des restrictions sanitaires, les entreprises de proximité ont retrouvé le chemin de la croissance au deuxième trimestre, enregistrant un très fort rebond de leur activité (+51,5%). Entre juillet et septembre, l’embellie s’est poursuivie mais à un rythme moindre : +4% par rapport au troisième trimestre 2020, selon une enquête réalisée par Xerfi pour l’U2P auprès de 6 200 professionnels.

Tous les secteurs sont concernés, «aussi bien l’artisanat (+5 % par rapport au troisième trimestre 2020) que le commerce alimentaire de proximité–HCR (+8,5 %) et les professions libérales (+2 %)», note dans un communiqué de l’organisation professionnelle, qui réunit les artisans, les professions libérales et les petits commerçants.

Parmi les métiers les plus dynamiques, on trouve le bâtiment (+8%), ainsi que les professionnels du droit (+3%) et de la santé (+2%). Toutes les régions profitent aussi de cette croissance : les entreprises de proximité progressent, en moyenne, de 2% dans le Centre-Val de Loire et de 6,5%, en Ile-de-France. En Corse, elles affichent même une hausse de 10%.

Pour autant, les professionnels se disent, dans l’ensemble, moins optimistes sur leur trésorerie. Ils ne sont plus que 14% (- 6 points, par rapport au deuxième trimestre 2021) à constater une amélioration, contre 15% (+2 points) faisant état d’une détérioration. Idem en ce qui concerne leurs anticipations d’activité.

« Des difficultés de recrutement »

Si les prévisions négatives continuent de se réduire (26% au premier trimestre, 16% au deuxième et 15% au troisième), «les prévisions optimistes s’émoussent elles aussi et retrouvent leur niveau du premier trimestre, à 17%, après un deuxième trimestre très optimiste à 23%», souligne l’étude.

«Nous ne pouvons que nous satisfaire du dynamisme des entreprises de proximité, qui doit à tout prix être conforté et pérennisé. Or, leur croissance est freinée par un environnement économique complexe, marqué par une hausse des coûts d’approvisionnement et des pénuries de matériaux, et par des difficultés de recrutement en raison du manque de compétences et de main d’œuvre disponibles», commente dans le communiqué Dominique Métayer, président de l’U2P.

Enfin, l’étude rappelle que, sur les neuf premiers mois de l’année, le niveau d’activité cumulé de l’artisanat, du commerce alimentaire de proximité-HCR et des professions libérales reste encore inférieur de près d’un point (-0,8%) au niveau affiché à la même période de l’année 2019. Une exception : le bâtiment, qui a retrouvé son niveau d’avant-crise.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.