Beauté

Bien-être

Business

Entreprenariat : des huiles essentielles à partir de déchets forestiers

Comment concilier aromathérapie et recyclage ? Dans la Drôme, deux entrepreneurs ont eu l’idée de fabriquer des huiles essentielles en utilisant les branches coupées des résineux.

«Ce n’est pas un déchet, loin de là. Avec mon associé actuel, qui est pharmacien, on a compris qu’il y avait une valorisation autre que laisser ces branches et ces aiguilles au sol. On a cherché, en faisant différentes phases d’expérimentation, comment les valoriser», explique le co-fondateur d’Enea Sens, Nicolas Blaser, à France 3 Auvergne Rhône-Alpes.

Parmi les déchets récupérés, les troncs sont soigneusement triés pour du bois de chauffage, mais les branchages des résineux et les aiguilles sont aussi récupérées grâce à un engin de débardage. «Ces éléments, qui étaient auparavant laissés sur place, vont être broyés et envoyés à la distillerie», précise France 3. Le broyat obtenu est alors utilisé pour l’aromathérapie.

«Quand on a commencé à faire des huiles de résineux, je suis retourné à l’école pour savoir comment ça se distillait et tout ce que l’on pouvait en faire», raconte Alain Aubanel, gérant de la distillerie, plus habitué à la lavande jusque-là. Au final, «entre 30 et 40 kilos d’huiles essentielles» pourront être produites chaque année.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.