Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Beauté

Bien-être

Business

Créations d’entreprises : une année 2021 exceptionnelle pour l’esthétique

LA CRÉATION D'ENTREPRISE EN ESTHÉTIQUE A EXPLOSÉ EN 2021

C’est une année record pour les artisans : près de 250 000 entreprises se sont lancées dans le secteur artisanal, soit plus d’un quart des nouvelles immatriculations en 2021. Dans les soins de beauté, les créations ont bondi, à elles seules, de 31% par rapport à la période pré-Covid.

L’an dernier, le nombre de créations d’entreprises en France a atteint un nouveau record avec 995 900 immatriculations, et les artisans ne font pas exception. Avec près de 250 000 entreprises créées sur l’année, soit une hausse de 13% par rapport à 2019, ils font preuve, eux aussi, d’un fort dynamisme entrepreneurial, selon la dernière édition du baromètre de l’Institut supérieur des métiers (ISM), avec le soutien de l’assureur MAAF.

«La crise sanitaire, qui a pourtant lourdement et durablement affecté l’économie française, n’a en rien entamé la motivation des Français désireux de se lancer dans l’entrepreneuriat artisanal. Cette dynamique favorable témoigne de l’attrait toujours intact du secteur de l’artisanat et de la force des vocations qu’il suscite», commente Marielle Vo-Van Liger, directrice marketing et communication MAAF, dans un communiqué.

C’est, notamment, le cas dans les communes rurales, où la création d’entreprises artisanales a bondi de 23%, toujours par rapport à 2019, suivies par les petites villes de moins de 10 000 habitants (+21%). Une progression beaucoup plus élevée que dans les métropoles de plus de 200 000 habitants (+13%), qui s’expliquerait par le départ d’un certain nombre de citadins, de nombreux Français ayant souffert des confinements en ville ayant fait le choix de s’installer à la campagne.

Toutes les régions sont concernées par l’envolée des créations d’entreprises, à l’exception de l’Ile-de-France, qui recule de 4%, du fait de la baisse des immatriculations des taxis-VTC et de la chute des créations dans les activités de service et de fabrication. Les plus fortes hausses se situent dans le Grand Est (+27% par rapport à 2019), les Pays de la Loire (+27%) et en Bretagne (+26%).

Moins de créations dans la coiffure

La propension à créer une entreprise artisanale varie selon les départements. Tandis que la création d’entreprise artisanale concerne, en moyenne, 8 adultes âgés de 25 à 60 ans sur 1 000, ce taux est deux à trois fois plus élevé dans les départements méditerranéens qu’il ne l’est sur le littoral de la Manche, précise l’étude.

Autre particularité : «sur les plus de 300 activités qui composent le secteur de l’artisanat, les 10 grandes activités de l’artisanat du bâtiment et des services concentrent à elles seules la moitié des créations d’entreprises». Presque toutes enregistrent une augmentation des immatriculations, à l’exception des activités de taxis-VTC et de coiffure, «lourdement touchées par la crise sanitaire».

Les soins de beauté, pour leur part, arrivent en 4e position, avec 12 020 créations, soit une hausse de 31% entre 2019 et 2021, alors que la coiffure accuse un recul de 33% durant la même période, avec seulement 6 190 nouvelles immatriculations. On notera, enfin, que le taux de pérennité à 5 ans des entreprises artisanales dans les services est de 65% pour les structures classiques et de 42% pour les micro-entreprises.

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.