Beauté

Bien-être

Business

Parce que le bien-être, c'est aussi une affaire de professionnels

Bien-être au travail : le sport délaissé par des salariés déprimés

inca 2020- division 2

La crise sanitaire affecte le bien-être au travail et la motivation des salariés, en particulier les télétravailleurs, qui ne trouvent plus le temps de faire du sport, selon un sondage Ifop.

Après plus d’un an de crise, les salariés ont fini par perdre leurs repères. Près des deux tiers d’entre eux (65%) ne trouvent pas le temps de faire du sport depuis mars 2020, relève ce sondage mené pour le réseau Urban Sports Club. Ils doivent aujourd’hui composer avec le télétravail, mais cette nouvelle organisation bouscule aussi leur vie privée.

Ainsi, plus de la moitié d’entre eux (55%) n’arrivent plus à dissocier vie professionnelle et vie personnelle, note le sondage. En fait, 59% déclarent travailler plus qu’avant la crise sanitaire, surtout les 24-34 ans (65%) et les femmes (62%). Ce chiffre grimpe même à 78% pour les personnes en télétravail.

Derrière cette organisation, la souffrance est réelle parmi bon nombre de salariés. À une écrasante majorité (78%), ils se sentent anxieux (82% chez les télétravailleurs et les femmes). Plus de la moitié (52%) se sentent isolés (79% chez les télétravailleurs), notamment ceux qui travaillent en région parisienne (64% contre 49% province).

L’entreprise n’en fait pas assez

Un environnement anxiogène qui ne favorise pas la pratique du sport : 65% n’en trouvent d’ailleurs pas le temps ou l’occasion. Un chiffre qui monte à 73% chez les télétravailleurs, contre 59% en présentiel. Là encore, les salariés en région parisienne se montrent plus sédentaires (71%) que les provinciaux (64%).

Dans ces conditions, l’entreprise en fait-elle assez pour inciter ses collaborateurs à retrouver le moral ? Pour 62% d’entre eux, elle fait peu voire aucun effort pour contribuer à leur bien-être au travail. Ce sentiment touche davantage les personnes en télétravail (70%) que les personnes en présentiel (56%), souligne le sondage.

Pour améliorer cette situation, environ les deux tiers des salariés interrogés estiment qu’il faudrait plus de souplesse dans l’aménagement des horaires de travail (78% chez les télétravailleurs) ainsi que des conseils d’étirement et de postures pour limiter les douleurs liées à une mauvaise position (75% télétravailleurs), voire un effort financier pour améliorer le bien-être au travail (73% télétravailleurs).

Étude menée en ligne du 19 au 26 février 2021 par l’institut IFOP pour Urban Sports Club, auprès de 1 000 salariés âgés de 18 à 65 ans, représentatifs de cette population

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.