Beauté

Bien-être

Business

Esthétique : comment rendre vos soins luxueux ?

Sofiane Djadri, co-fondateur de Charme d'Orient

Pour se distinguer, la cosmétique fait appel aux actifs rares venus du fond des océans ou de l’espace. Mais le luxe rime-t-il toujours avec l’exotisme ? Et comment les traduire dans votre institut ?… Petit tour de la question.

L’envie de luxe commence à poindre son nez lorsqu’un individu n’a plus à se soucier de son ordinaire. Dès qu’il a un toit sur la tête, de la nourriture en abondance et un revenu régulier, il cherche autre chose. Une attitude qui explique la stabilité de ce marché. Plus encore que leurs compagnons, les femmes sont friandes de ces petits luxes qui illuminent le quotidien. Elles seraient même prêtes à se passer de bijoux pour s’offrir de tels soins.

Au-delà des ingrédients de luxe

Quand on parle d’ingrédients de luxe, on pense aussitôt or, diamant et perles. Ces dernières contiennent, non seulement des acides aminés mais aussi des minéraux qui stimulent le renouvellement cellulaire. L’or à 24 carats permettrait de retrouver une peau souple et élastique, ce métal précieux étant réputé pour son action apaisante, rafraîchissante et anti-inflammatoire.

La poudre de diamant, de quartz ou de météorites s’introduit dans les gommages. Autre produit de choix, le caviar, gorgé de vitamines et d’antioxydants, s’est déjà taillé une belle réputation dans la cosmétique. Ces ingrédients ne se prêtent pas à la production de masse, du fait de leur rareté. Et c’est justement leur rareté qui en fait des produits de luxe.

Mais ce n’est pas l’apanage des seuls métaux précieux ou des produits exotiques. On peut parfaitement mettre en valeur les produits de son terroir en misant sur son exclusivité et son pouvoir d’évocation. Caudalie, avec la vinothérapie, ou Pure Altitude, avec l’édelweiss, ont bâti leur succès sur ce principe, comme tentent de le faire de jolies marques de niche nouvellement arrivées sur le marché.

Attention, le luxe ne se résume pas uniquement dans les produits. L’idéal reste de pouvoir offrir à sa cliente un soin personnalisé avec un résultat immédiat. Les nouveaux appareillages qui combinent plusieurs techniques sont de puissants alliés : oxygénation, biodermologie, électroporation, microneedling, cryodermologie sont autant de belles techniques qui rehaussent le niveau de compétence d’un institut.

Quand le prix n’est plus un problème

«Le comble du luxe, c’est de ne plus regarder les prix», affirmait le grand couturier Karl Lagerfeld. Si l’expérience est exceptionnelle, le prix devient un détail. Le tout est alors de convaincre votre cliente. Mais attention, viser la clientèle de luxe exige une grande qualité d’exécution et de la compétence. Un joli décor ne suffit pas. La formation de vos esthéticiennes est alors votre meilleur atout, car le bouche à oreille fonctionne vite, dans un sens comme dans l’autre.

Le luxe exige également une vraie qualité de service, celle que l’on n’apprend pas forcément dans les écoles d’esthétique. Car il demande une plus grande disponibilité : ouvrir plus tôt, fermer plus tard… Le temps, lui aussi, est un élément du luxe. Sans doute le plus important.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Prenez les nouvelles du jour avec votre café.

Compte tenu de la taille de notre audience, nous devons changer notre système d’expédition de la newsletter quotidienne. Pour continuer à la recevoir, il vous suffit de reconfirmer votre inscription en cliquant sur le lien ci-dessous. 

Cela vous prendra moins de 30 secondes… A tout de suite !

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.