Beauté

Bien-être

Business

Parce que le bien-être, c'est aussi une affaire de professionnels

« Laissez-nous travailler ! » : nouveau coup de gueule d’une esthéticienne

MONTAGNE REMONTÉE MÉCANIQUE À L'ARRÊT

Les esthéticiennes continuent à se mobiliser pour la réouverture de leurs instituts. Elles sont nombreuses à vouloir se faire entendre en passant les réseaux sociaux, comme Alice Morice, qui s’adresse, elle aussi, au chef de l’Etat.

Tout comme Manon Igel, une esthéticienne mosellane de 25 ans, dont Profession bien-être a relayé le message, Alice Morice a choisi d’interpeller directement Emmanuel Macron dans une vidéo postée sa page Facebook au début du mois. Ses premiers mots donnent le ton : «Monsieur Macron. Le verdict est tombé, nous voilà fermés. Alors, je vous avoue que deux ou trois petites choses m’ont chagrinée».

Alice Morice ne gère pas un institut traditionnel. Depuis cinq ans, elle propose ses services d’esthéticienne itinérante dans le pays viennois (Isère) à bord d’un véhicule-salon, baptisé «Mademoiselle Alice», rapporte Le Dauphiné. Comme ses collègues, le 3 avril, elle a dû cesser son activité, pour la troisième fois en un an.

Et si elle a décidé de prendre la parole sur les réseaux sociaux, ce n’est pas vraiment par plaisir, mais par nécessité, précise-t-elle. «Il faut se renouveler, montrer qu’on est toujours là, mais ça n’est pas notre métier. On est révolté. Pourquoi on reste fermé ? Soit c’est tout le monde, soit c’est personne. C’est comme les restaurateurs. On veut travailler, pas dépendre des aides de l’État qu’à un moment donné, de toute façon, on devra rembourser», explique la jeune femme, qui conclut son message par un cri du cœur : «Laissez-nous travailler !».

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.