Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Empreinte olfactive : comment mener vos clientes par le bout du nez

Un fond de teint sur mesure ton sur ton

On sait que les parfums intensifient les expériences. Et, dans un institut ou un spa, les clients réagissent encore plus vivement à la stimulation de leur odorat. L’empreinte olfactive créera une atmosphère qu’ils ne pourront trouver que chez vous.

De tous nos sens, l’odorat est celui qui se rattache aux pulsions les plus primitives, celles que gèrent notre cerveau reptilien. Le meilleur synonyme d’intuition n’est-il pas le flair ? En un mot, les fragrances sont tout sauf innocentes. En s’adressant à notre inconscient, elles influent sur nos émotions les plus basiques, celles que nous avons en commun avec les autres mammifères : l’attirance et la répulsion, la faim et la satiété, la peur et la quiétude.

Mais l’activation du cerveau reptilien stimule aussi notre système de pensée limbique et une fragrance peut faire rejaillir des émotions refoulées ou oubliées. Ainsi, il existe réellement un parfum des jours heureux… Qui diffère d’une personne à l’autre. Pour l’une, ce sera l’odeur de l’herbe coupée ou du pain chaud, pour l’autre, le parfum de violette de sa grand-mère, pour telle autre encore, la senteur caractéristique d’un feu de bois.

Dans une étude menée aux Etats-Unis pour Nike en 2015, le docteur Alan Hirsch constatait que près de 85% des consommateurs interrogés préféraient les modèles se trouvant dans des magasins d’où s’exhalait une subtile odeur florale. De même, à Las Vegas, une célèbre chaîne d’hôtels s’est aperçue que les joueurs de machines à sous passaient plus de 15% de temps en plus dans des salles «parfumées» que dans les autres.

S’il n’existe aucune explication purement scientifique à ces modifications de comportement, la plupart des chercheurs estiment que les parfums intensifient les expériences. Les mauvaises odeurs ont aujourd’hui été déclarées hors la loi. L’évolution est récente, comme si les chercheurs découvraient brusquement que l’odorat était une perception essentielle, longtemps détrônée au profit de la vue et de l’ouïe.

Ne leur jetons pas la pierre ! Contrairement aux couleurs, les fragrances n’ont jamais été codifiées : il n’existe pas de nuancier des arômes, sauf peut-être pour les nez des grands parfumeurs. Et les senteurs ne se laissent pas si facilement apprivoiser et reproduire… De plus, les parfums font appel à notre mémoire inconsciente, à des émotions perdues. Leur appréciation est donc, par essence même, profondément personnelle.

Les huiles essentielles à la rescousse

Dans un institut ou un spa, le client réagit encore plus vivement à la stimulation olfactive, en particulier à la diffusion des huiles essentielles. La menthe, par exemple, augmente l’aptitude à se concentrer, tout en accroissant la productivité. Une combinaison pomme-cannelle réduit le niveau de stress et abaisse même la tension. La lavande diminue l’émission des ondes alpha du cerveau, alors que le romarin stimule les ondes bêta.

Et certaines odeurs – cela va de la lavande anglaise à l’odeur de croissant chaud – peuvent inciter les clients à rester 15% plus longtemps dans le magasin. L’enseigne Natures et Découvertes le sait bien : en jouant en artiste des cinq sens, le concept attire et retient le client par les odeurs et les sons, habilement étudiés pour abaisser le taux de stress. Ajoutez-y un désordre touffu, savamment dosé pour stimuler l’intérêt et vous comprendrez pourquoi la chaîne séduit le chaland.

Les senteurs des huiles essentielles offrent d’incroyables possibilités aux instituts et aux spas, car elles sont indissociables de l’expérience client. Ces odeurs légères, mais omniprésentes, sont pour une grande part dans l’image que vous offrez à vos clients. C’est la première impression qu’ils auront en franchissant votre porte et c’est aussi la dernière qu’ils emporteront en partant. C’est une occasion unique de faire de ces deux instants fugitifs une communication efficace pour votre savoir-faire.

Comment composer votre « logo olfactif »

Il s’agit ici de créer une véritable signature olfactive, qui sera diffusée dans vos cabines et vos zones d’attente. La grande mode est aujourd’hui de créer de subtils mélanges qui toucheront l’inconscient du client à plusieurs niveaux. En n’oubliant pas de juxtaposer notes florales, épicées et fruités, pour éviter une «mise en parfum» à connotation trop féminine.

Une seule règle de base : votre signature doit être originale et correspondre à votre identité, vos types de soins, bref, votre philosophie du bien-être et de la beauté. Imaginez, par exemple, les boutiques Au nom de la rose sentir le jasmin… De même, si vous possédez un institut ou un spa axé sur la remise en forme tonique, privilégiez les notes d’agrumes (pamplemousse, citron) mêlées au vétiver ou au cèdre, avec une tonalité poivrée (coriandre ou poivre noir). Si, en revanche, votre établissement s’est spécialisé dans la lutte antistress, axez votre empreinte olfactive sur des inspirations florales et relaxantes.

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email
Dans la même catégorie

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.