Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Des élèves de l’école d’esthétique Silvya Terrade dans un Ephad

Esthéticienne en Ehpad

Sortir de sa zone de confort et aller à la rencontre de personnes âgées dans un Ephad : c’est le pari de deux élèves de l’école d’esthétique Silvya Terrade, à Alençon (Orne). Pas forcément évident, mais riche d’enseignement.

Elles ont passé deux heures à prendre soin de quelques résidentes de l’Ehpad Charles Aveline, ce lundi 20 mars, raconte Ouest-France. Luna, 16 ans, et Clara, 17 ans, ont choisi de mener leur projet de fin d’étude dans cette maison de retraite.

«Mon arrière-grand-mère est en Ehpad. Un jour, je lui ai fait une manucure. Ça m’a donné envie de faire plaisir à d’autres personnes âgées. Qu’elles se sentent belles malgré les rides et regagnent en estime de soi», explique l’une d’entre elles. 

« Il faut avoir l’oeil »

Posant leurs crèmes, vernis, rouge à lèvres et autres pinceaux de maquillage dans le salon de coiffure de l’établissement, elles se sont appliquées à répondre aux demandes des pensionnaires. Un soin visage, pour l’une, du vernis rouge vif pour une autre, tandis qu’une troisième, en unité Alzheimer, a voulu se faire maquiller.

Après avoir cherché le bon fond de teint, Luna finit par en mélanger deux, «pour unifier la peau creusée par le temps». «Il faut avoir l’œil», précise-t-elle. Un savoir-faire qui ne s’improvise pas. «Pour les peaux vieillissantes, on prend souvent des choses adaptées aux nourrissons», renchérit leur professeure, Mélissa Monthulé.

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email
Dans la même catégorie

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.