Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Beauté

Bien-être

Business

Défilés de Milan : la coiffure entre exubérance et irrévérence

Les coiffures de la Fashion Week de Milan automne-hiver 2020-2021 (18 au 23 février) n’ont cessé d’osciller d’un extrême à l’autre. Cheveux illustrés ou pailletés, perruques à la Marie-Antoinette ou chignons tressés façon Star Wars, l’imagination était au rendez-vous.

Moschino : inspiration Marie-Antoinette

Au défilé Moschino, une seule inspiration : Marie-Antoinette ! Robes semblables à des pièces montées perruques crêpées et surdimensionnés, pastels du rose dragée au jaune poussin, de l’amande au corail : le défilé prenait des allures de salon de thé Louis XVI, dans un esprit kitsch et décalé. L’inverse du «less is more»…

Fendi : l’esprit Star Wars

Le coiffeur Sam McKnight s’est, pour sa part, transportée dans une galaxie très, très lointaine… Ses égéries ? La princesse Leia et la reine Amidala, tout droit sorties de la saga Star Wars. Chignons tressés, noués, sophistiqués, portés en couronne sur le dessus de la tête, dans la nuque ou en macarons : le hair styliste a créé plus de 54 versions pour le défilé Fendi. Une véritable encyclopédie !

Prada : des extensions effilées

Une coupe de cheveux trop droite ? Dans les coulisses du défilé Prada, Guido Paulo a commencé par rajouter du volume avec des extensions avant d’en cisailler les extrémités. A l’arrivée, les bords irréguliers des longueurs adoucissent le côté sévère des carrés, leur redonnant un peu de naturel et d’insolence. Un look encore renforcé sur certains tops avec des bandeaux à logo en diadème.

Gucci : le règne des accessoires

Avec un carrousel mobile en guise de runway, le show Gucci était sûr de frapper l’imagination. Diadèmes strassés, headbands se terminant par des boucles d’oreilles XXL mettaient en relief l’étonnant make-up de Thomas de Kluyver : des coulées d’eye-liner noir sous les yeux, comme autant de larmes.

Pucci : les crinières comme des tableaux

Prenant pour modèle la technique de maquillage de cheveux de Lil Kim dans les années 1990, le hair stylist Jawara avait réalisé des peintures au pistolet sur les cheveux en forme de feuillage ou des imprimés coordonnés aux tenues. Une réussite sur des longueurs lissées, mais certainement plus difficile à exécuter sur un carré court !

Antonio Karras : festival d’extensions

Sur le show Antonio Karras, c’était un peu le catalogue des extensions ! Tissées, crêpées ou cousues, elles s’assemblaient pour créer des construction d’un nouveau genre, dans un esprit Jane Austin, revisité punk. Sur le haut de la pommette, un fil bordeaux – la couleur fétiche du couturier – soulignait des teints diaphanes.

Alberta Ferretti et Jill Sanders : queues de cheval basses

Après toutes ces extravagances, il fallait bien un peu de classicisme. C’était le cas sur le défilé Alberta Ferretti avec des queues de cheval nouées bas dans la nuque, raides et lissées. On les retrouvait également sur le show Jil Sander, assorties d’une raie sur le côté et d’une longue mèche plaquée derrière l’oreille.

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email
Dans la même catégorie

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.