Recrutement coiffure : les cinq erreurs de casting à éviter

Cinq erreurs de casting à ne pas commettre en recrutant un coiffeur

Le recrutement est devenu crucial dans la coiffure. Autant le réussir ! Profession bien-être a repéré pour vous les cinq erreurs de casting à ne surtout pas commettre…

#1 – Se laisser embobiner par un beau parleur

Il se distingue des autres candidats par son aisance à s’exprimer. Il ne cesse de valoriser votre salon, toute son attitude est ouverte, tournée vers les autres, et surtout vers vous. Vous le voyez déjà en train d’animer votre salon et d’en développer le chiffre d’affaires.

Prudence ! Toute cette faconde dissimule peut-être une certaine incompétence, une tendance à la paresse ou encore un besoin éperdu de se faire valoir. Avant de succomber au charme de son discours, vérifiez les références et n’hésitez pas à contacter son précédent employeur.

#2 – Embaucher un clone

Cette candidate, vous avez l’impression de déjà la connaître. Normal : elle a les mêmes goûts que vous, la même façon de travailler… Bref, c’est vous, il y a quelques années. Il est tentant de s’entourer de gens qui vous ressemblent. C’est rassurant et confortable : cela vous évite de vous remettre en question.

Ce n’est pourtant pas sans danger ! Ne faites pas une fixation sur quelques similitudes de caractère. Et interrogez-vous : votre salon a-t-il vraiment besoin de deux personnalités identiques ? Après tout, il ne devrait y avoir qu’un seul capitaine à la barre, forcément différent de l’équipage. Et jusqu’à nouvel ordre, c’est vous.

#3 – Ne se fier qu’aux diplômes

Le CV de ce candidat est impressionnant : CAP, BP, brevet de maîtrise… Mais aussi d’innombrables formations. Alors ? Oui, c’est sans doute un excellent technicien. Mais son attitude frise l’arrogance et vous osez à peine l’interroger. Et sauter d’une spécialité à l’autre témoigne sans doute d’une grande curiosité, mais aussi d’un côté touche-à-tout et d’une certaine instabilité.

Mieux vaut peut-être privilégier un candidat moins diplômé, au parcours plus atypique, mais qui fait preuve de passion pour son métier et d’expérience avec la clientèle et qui s’intégrera facilement à l’équipe existante sans la prendre de haut.

#4 – Recruter un ami

C’est l’erreur de casting la plus fréquente, et la plus risquée. Devenir le supérieur d’un ami – et ce sera le cas, puisque vous le paierez chaque mois -, c’est presque à coup sûr perdre l’ami en question tout en perturbant l’équipe. Il y a de fortes chances que votre nouvelle recrue, qui fera certainement preuve de familiarité envers vous, passe aux yeux de vos collaborateurs comme votre «chouchou» ou pire, votre espion. Rien de tel pour plomber l’ambiance.

#5 – Ne pas retenir un candidat plus qualifié que vous

Ah, ce dernier candidat est parfait ! Peut-être trop ? Plus habile à la coupe, avec un contact facile, un sens inné de la vente et plein d’idées intéressante pour développer votre salon… De quoi réfléchir sur vos propres compétences. Ne va-t-il pas vous faire de l’ombre, réussir là où vous faites du sur-place ? Oubliez cette attitude peu constructive.

Non seulement ce coiffeur va compléter votre équipe, séduire votre clientèle, faire progresser votre chiffre d’affaires, mais son efficacité va rejaillir sur vous. Après tout, qui l’a embauché et qui le paie ? Vous. Votre seule obligation sera de lui laisser un peu de champ libre pour le fidéliser et éviter qu’il parte à la concurrence.

Merci à Erik Dumon pour son expertise précieuse du management du salon de coiffure. À la tête d’Educattitude, il a conçu une formation du créateur au long cours, avec des séances réparties chaque trimestre.

Découvrez nos partenaires

Dans la même catégorie d' Articles