Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Head up, un programme pour alléger la charge mentale des coiffeurs

Baptisé Head up, le programme mondial lancé par L’Oréal Professionnel vise à alléger la charge mentale des coiffeurs. Une souffrance rarement mise en avant mais qui peut affecter leur santé.

Certains professionnels sont plus sujets que d’autres à une charge mentale élevée. C’est le cas des coiffeurs, qui se transforment souvent en psychologues face à des clients en mal de confidents. Une sollicitation émotionnelle qui vient s’ajouter à des problèmes d’anxiété ou d’épuisement professionnel liés à une surcharge de travail…

«C’est un paradoxe, parce que les coiffeurs sont nés dans ce sentiment d’empathie, mais quitte à s’oublier eux-mêmes !», souligne Lauren Benhamou, directrice de la marque L’Oréal Professionnel, qui vient de lancer Head up, un programme mondial pour alléger leur souffrance. Objectifs : former 100 000 professionnels de la coiffure dans le monde d’ici à 2025 et 20 000 en France dès l’an prochain. 

Des masterclass Head Up en 2024

Pour réussir son pari, L’Oréal Professionnel s’est rapproché d’une association américaine, la National Alliance on Mental Illness (Nami), spécialisée dans les troubles mentaux, et, pour la partie française, des principaux acteurs du secteur. «Nous avons réuni des coiffeurs indépendants, des coiffeurs responsables de regroupements régionaux, des coiffeurs franchisés, les organisations professionnelles, la presse pro…», explique Lauren Benhamou.

Le programme s’appuie sur quatre épisodes disponibles en ligne sur le site de L’Oréal Professionnel. «Il s’agit d’apprendre à poser des limites, savoir dire non, s’autoriser à prendre du temps à soi, être capable d’être en conscience avec soi-même», poursuit la responsable de L’Oréal Professionnel. En 2024, le groupe de cosmétiques envisage d’aller plus loin avec des masterclass en présentiel destinés aux coiffeurs.

LIRE AUSSI : Travail : les indépendants plus heureux que les salariés ?

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email
Dans la même catégorie

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.