Beauté

Bien-être

Business

Coiffure à domicile : « La majorité des coiffeuses le font par choix »

Coiffeuse à domicile

En moins de dix ans, la coiffure à domicile a explosé. Profession bien-être a demandé à Vincent
Lefrançois, créateur du Club de la coiffure à domicile, quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans cette activité qui attire de nombreuses femmes.

Profession bien-être : Vous suivez la coiffure à domicile depuis un long moment. La profession a-t-elle changé ?

Vincent Lefrançois : Oui, l’activité a littéralement explosé. En 2012, on comptait environ 4 000 coiffeuses à domicile, car ce sont majoritairement des femmes. Aujourd’hui, on en dénombre plus de 25 000 ! Une explosion que nous avions anticipée à l’époque. Nous suivons la coiffure à domicile depuis 1993 et nous avons vu l’activité se métamorphoser au fil des années.

D’activité méprisée et sous-estimée, elle a aujourd’hui un statut. Même si les propriétaires de salon voient d’un mauvais œil cette évolution. Ils pensent sans doute que cela leur enlève et des clientes et du personnel, car il existe aujourd’hui un problème de recrutement. Et ce n’est pas la disparition des quotas de l’apprentissage qui va changer la donne. Il va falloir attendre environ cinq ans pour que l’effet favorable se fasse sentir.

Cet attrait pour le domicile est-il une conséquence de la pandémie ?

Pas vraiment. C’est surtout le résultat des contraintes et des faibles rémunérations du travail en salon. De l’extérieur, le travail à domicile semble symbole de facilité et de liberté. L’arrêt de la pandémie donnerait plutôt envie de ressortir et de multiplier les contacts sociaux. En fait, l’engouement pour le domicile va plutôt se tasser.

C’est une question de zone géographique. Des zones comme l’Ile-de-France, certaines communes du Centre et le Sud de la France sont déjà saturées. Mais il reste encore du potentiel à l’Ouest et dans l’Est. L’un des trois facteurs de réussite dans cette activité tient à la zone géographique.

Quels sont les facteurs de réussite sur ce marché ?

Savoir exactement combien on veut gagner. La majorité des coiffeuses à domicile le font par choix et par désir d’aménager leurs horaires pour mieux profiter de leur famille, et pas forcément pour gagner plus d’argent. Une coiffeuse à temps partiel va potentiellement gagner moins qu’à temps complet.

Le deuxième atout pour réussir, c’est la compétence. Les coiffeuses à domicile qui s’en sortent le mieux sont celles qui ont déjà une quinzaine d’années d’expérience, qui ont fait le choix de l’indépendance et du travail à domicile.

Avec ces trois éléments, le secteur géographique, la volonté de réussir et l’expérience, elles sont sûres de réussir ?

Oui, à condition d’être très organisées. Car lorsque vous faites du domicile, il faut savoir parfaitement calculer ses trajets, prospecter les clients les plus proches de votre domicile, car le déplacement, c’est un moment où vous ne gagnez pas d’argent. Si vous passez la moitié de la journée en voiture, votre recette va s’en ressentir. Et je ne vous parle pas de l’augmentation du carburant…

Que se passe-t-il si elles ne réussissent pas ? Elles retournent travailler en salon ?

Non, c’est rare, soit elles réussissent, soit elles changent totalement de métier. Tout le monde n’est pas fait pour être indépendant. Il faut avoir l’esprit entrepreneur et, encore une fois, être très organisé au quotidien. Depuis que nous accompagnons les coiffeuses à domicile, nous avons beaucoup de retours : je parle avec au moins deux cent coiffeuses par mois. Et celles qui parviennent à mettre leur activité sur les rails gagnent en principe le double de ce qu’elles auraient en salon.

Vous les salariez ?

Oui. C’est pourquoi nous sommes très sélectifs. Nous avons environ 200 demandes d’affiliation par mois, et nous n’en acceptons que 20. Tout dépend de la zone géographique où elles se trouvent, leur niveau de formation et leur motivation à vouloir gagner de l’argent en imposant leurs horaires.

Vous attachez une grande importance à la formation ?

Absolument. C’est pourquoi nous organisons les formations en interne, tant techniques que marketing et organisationnelles. Nous leur fournissons un site internet avec des outils de gestion développés en interne pour leur permettre d’optimiser leurs rendez-vous.

Vous ne faites pas appel à des plateformes extérieures ?

Non. La plupart des plateformes ne sont pas adaptées à la gestion d’une activité de coiffure à domicile. Nous avons développé ces outils digitaux dès 2010, à un moment où toutes ces plateformes n’existaient pas encore. Ces outils, nous n’arrêtons pas de les faire évoluer en fonction des nouveaux besoins qui se font jour.

Quel conseil pourriez-vous donner à une coiffeuse qui veut faire du domicile ?

De ne pas se précipiter. Le domicile parait plus simple au départ : il suffit d’avoir 5 500 euros au départ pour se lancer, alors que, pour un salon, même minuscule, il faut une mise de fonds de 50 000 euros. Elles doivent donc demander un prêt bancaire, ce qui nécessite de bien étudier son projet. Une jeune coiffeuse qui se lance dans le domicile sans préparation et sans accompagnement ne met pas tous les atouts de son côté. Au bout de six mois, elle s’aperçoit qu’elle ne gagne pas d’argent, qu’elle n’a pas su se constituer une clientèle et elle est perdue pour la coiffure. C’est très fréquent.

A l’inverse, une femme de 35 ans et plus, qui ne veut plus travailler en salon, avec 15 ans d’expérience, qui sait jongler entre vie de famille et profession, qui prend le temps d’étudier sa zone géographique, de prospecter autour de son domicile, sera une excellente recrue. Le plus important sera donc de préparer, prospecter et s’organiser pour pouvoir prospérer.

Propos recueillis par Siska von Saxenburg.

Le Club de la coiffure à domicile recrute chaque mois une vingtaine de coiffeuses à domicile. Près de 700 sont déjà salariées dans l’entreprise. Candidature sur dossier.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.