Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Peu de touristes internationaux attendus cet été

Eric Darves-Bornoz

Il ne faudra pas s’attendre à voir arriver de nombreux touristes internationaux cet été, notamment la clientèle à haute contribution comme celle d’Asie, selon Protourisme. La France devra surtout compter sur les visiteurs européens.

La clientèle étrangère sera «essentiellement européenne», prévoit Didier Arino, dirigeant de la société de conseil Protourisme, qui relève «une très forte poussée des clientèles du sud de l’Europe, des Espagnols et des Italiens, au niveau des réservations». «Il y a un gros retard auprès des clientèles allemandes et bien évidemment britanniques», souligne-t-il à l’AFP.

«Certains pays comme l’Allemagne nous avaient classés en zone difficile, orange, ce qui a une influence sur leur comportement», poursuit le consultant.  En revanche, le retard sur la clientèle néerlandaise, dont la France est la première destination touristique, est en passe d’être rattrapé, selon lui.

Vaccin russe ou chinois non reconnu

Au-delà de l’Europe, les Asiatiques devraient faire défaut. «On ne les reverra pas avant longtemps», anticipe Didier Arino, «parce qu’ils ne sont que très peu vaccinés et parce qu’ils ont réussi à maîtriser la pandémie en fermant les frontières : ils n’ont aucun intérêt à les ouvrir pour que leurs ressortissants reviennent dans nos contrées».

Autre obstacle : la France «ne reconnaîtra pas un touriste vacciné avec un vaccin russe ou chinois», indiquait Clément Beaune, le secrétaire d’État chargé des Affaires européennes, le 31 mai, sur Franceinfo. Une situation qui concerne aussi certains touristes européens vaccinés avec ces vaccins, pour lesquels le test PCR est aussi obligatoire.

Comme l’an dernier, le tourisme français devrait donc résister avec la clientèle domestique. «Cette année, 38 millions de Français partiront en vacances ou en court séjour, et 35 millions partiront en vacances en hébergement marchand ou en court séjour marchand, en juillet-août», assure Didier Arino. Selon lui, «cela représente déjà, par rapport à 2020, une année record, 2 millions de personnes en plus».

Avec l’AFP.

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email
Dans la même catégorie

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.