Beauté

Bien-être

Business

Nature et développement durable : des leviers de croissance pour le tourisme

Nature et développement durables des tendances déplus en plus présentes

Première destination touristique mondiale, l’Europe pourrait développer davantage le tourisme haut de gamme en investissant dans les infrastructures, la formation et certaines destinations, selon une étude.

S’ils n’occupent que 2% des structures d’accueil, les touristes «de luxe» génèrent près de 22% des recettes touristiques européennes globales, représentent 22% des dépenses d’hébergement et jusqu’à 33% des dépenses de culture, de divertissement et de shopping, selon cette menée par le cabinet Bain and Company pour l’European Cultural and Creative Industries Alliance (ECCIA)*.

Les touristes «haut de gamme» dépensent huit fois plus que la moyenne et l’hôtellerie haut de gamme emploie deux fois plus de personnel que l’hôtellerie dite «classique». La France, l’Italie, l’Espagne et le Royaume-Uni sont en tête avec un tourisme de luxe qui dépasse les 20 milliards d’euros. L’Allemagne capte, elle, entre 5 et 10 milliards d’euros, soit autant que la Suisse.

Un marché qui pourrait tripler d’ici 10 ans

Pour autant, «on sait que les touristes haut de gamme préfèrent visiter l’Europe pour des raisons de gastronomie, culture, histoire, art, shopping, mais on est en dessous pour la nature et le bien-être», contrairement à des destinations comme Bali, l’Australie ou le Japon, explique à l’AFP Bénédicte Epinay, déléguée générale du Comité Colbert.

Le rapport souligne toutefois l’émergence de destinations comme la Croatie, la Slovénie et les pays nordiques, qui attirent par leur côté naturel et développement durable. Des points sur lesquels l’ECCIA veut mettre l’accent. Selon son président, Matteo Lunelli, «un plan pour le développement du tourisme haut de gamme en Europe pourrait conduire à une augmentation de la valeur du secteur à 520 milliards d’euros» par an, entre 2030 et 2035, alors qu’il est aujourd’hui estimé entre 130 et 170 milliards d’euros par an.

(*) Regroupe cinq organisations réunissant plus de 600 marques de luxe, à savoir Altagamma (Italie), Circulo Fortuny (Espagne), le Comité Colbert (France), Meisterkreiss (Allemagne) et Walpole (Royaume-Uni).

Avec l’AFP.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.