Beauté

Bien-être

Business

Parce que le bien-être, c'est aussi une affaire de professionnels

L’hôtellerie en Europe s’attend à une reprise très progressive en 2021

L’horizon devrait s’éclaircir pour l’hôtellerie européenne d’ici à la fin de l’année, en fonction de l’avancée des campagnes de vaccination, selon une étude du spécialiste de l’assurance-crédit Euler Hermes. La France, elle, compte sur sa demande domestique.

Au total, la pandémie aura fait perdre 115 milliards d’euros de chiffre d’affaires au secteur en 2020, estime Euler Hermes, les mesures sanitaires destinées à endiguer la pandémie ayant eu un «lourd impact» sur l’activité de l’hôtellerie européenne. Le Royaume-Uni, l’Italie et l’Espagne «sont les pays les plus affectés», avec un recul de, «respectivement, -53%, -61% et -64%». La France (-43%, soit 13 milliards de moins) et l’Allemagne (-44%), quant à elles, ont «su profiter de la période estivale pour limiter les pertes».

Pour 2021, la reprise de l’activité hôtelière est conditionnée à «l’avancée des campagnes nationales de vaccination», gage d’assouplissement des restrictions sanitaires. Elle devrait avoir lieu au second semestre, prévoit Euler Hermès. Selon son étude, le chiffre d’affaires du secteur hôtelier européen devrait rebondir de 28% en 2021, dont +23% en France et +18% en Allemagne.

Malgré ce rebond, l’activité devrait rester inférieure de 29% à son niveau de 2019 en France, dont la campagne de vaccination est à la traîne, observent ses auteurs. Les séjours des Français dans l’Hexagone devrait toutefois soutenir le secteur, comme à l’été 2020, tandis que des régions très dépendantes du tourisme international, comme l’Ile-de-France, «ne devraient pas connaître d’amélioration significative avant la fin de l’année».

Encore loin de ses niveaux de 2019

En Allemagne, l’activité devrait rester en-deçà de ses niveaux de 2019 de plus d’un tiers (-34%). Si le pays «fait la course en tête» en matière de vaccinations, en Europe continentale et devrait lui aussi bénéficier de la consommation de ses concitoyens, il a encore connu de «sévères restrictions» au premier trimestre, qui ne seront allégées que très progressivement.

Grâce à son rythme rapide de vaccinations, le Royaume-Uni devrait pouvoir rouvrir ses hôtels le 17 mai, mais cela ne compensera que «partiellement un terrible premier trimestre» et le secteur devrait afficher une activité en recul de 38% cette année, comparé à 2019. Quant à l’Italie elle pourrait enregistrer un fort rebond (+40% par rapport à 2020) d’activité en 2021, qui sera en recul de 45% comparé à 2019. Enfin, l’Espagne verrait son activité hôtelière rebondir de 30% cette année (mais inférieure de 54% à son niveau de 2019).

Avec l’AFP.

 

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.