Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Hôtellerie : un taux d’occupation de 32% au premier trimestre

AUTOPROM-PBEX -INSTALLATEURS

Sans surprise, la fréquentation hôtelière s’est effondrée au cours des trois premiers mois de l’année, relève l’Insee. Un recul particulièrement marqué en Ile-de-France.

«60 % des hôtels de France métropolitaine étaient ouverts et à peine un tiers des chambres offertes étaient occupées» au premier trimestre, selon les chiffres de l’Insee. Un an après les premières mesures exceptionnelles prises pour combattre l’épidémie, le nombre de nuitées hôtelières était inférieur de 64% à la moyenne des deux années précédant la crise sanitaire.

À titre de comparaison, près de neuf hôtels sur dix (87%) étaient ouverts un an plus tôt, à la même époque, tandis que le taux d’occupation, 55% début 2018 et 2019 et un peu plus de 40% en 2020, chutait à 32% au premier trimestre 2021, qui enregistre, au total, 14,8 millions de nuitées, soit le tiers par rapport à 2018 et 2019.

Le recul est particulièrement marqué en Île-de-France, dont la fréquentation hôtelière a dégringolé de 81%, en raison, notamment, du recul des clientèles d’affaires et non résidente. Ailleurs, les baisses restent importantes, supérieures à 40%, en moyenne, atteignant -84% dans les massifs de ski, par rapport à la moyenne des deux années précédant la crise sanitaire. L’Insee ajoute que les établissements 4 et 5 étoiles ont aussi été très touchés par la crise, «que ce soit en milieu urbain ou ailleurs», affichant une baisse de 75% de leur fréquentation.

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email
Dans la même catégorie

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.