Beauté

Bien-être

Business

Parce que le bien-être, c'est aussi une affaire de professionnels

Hôtellerie : le groupe Accor tenté par un rapprochement avec IHG

Selon nos confrères du Figaro, le géant français de l’hôtellerie étudierait un projet de rapprochement avec le britannique IHG (InterContinental, Crowne Plaza et Holiday Inn). Si elle se concrétisait, cette union placerait la nouvelle entité en tête du marché mondial, devant Marriott.

Pour étudier une telle opération, Sébastien Bazin, le PDG du groupe Accor, a mis en place début juin une équipe dédiée à ce projet, avec son directeur financier, Jean-Jacques Morin, et les banques d’affaires Centerview et Rothschild, selon les informations du Figaro, confirmée par Les Echos.

Outre la complémentarité géographique, un rapprochement «créerait d’importantes synergies dans les fonctions centrales, les systèmes de réservation et le programme de fidélité», souligne le quotidien. «Une force de frappe pour séduire les clients et les propriétaires d’hôtels à la recherche de contrats de franchise et de management», résument nos confrères. Ils précisent toutefois qu’aucun contact n’a encore été pris avec Patrick Cescau, le président français du conseil d’administration d’IHG.

De son côté, Les Echos rappellent qu’un tel mariage a été déjà examiné «au moins deux fois» au cours des douze dernières années : «à l’époque, la complémentarité des deux groupes était probablement encore plus forte, Accor étant alors essentiellement un ténor de l’hôtellerie économique», soulignent-ils.

Accor et IHG dans le rouge au 1er semestre

Début août, le groupe français a annoncé mardi un plan d’économies qui prévoit la suppression d’un millier d’emplois dans le monde, sur un total de 18 000. Le septième groupe hôtelier mondial (classement MKG 2020) a basculé dans le rouge au premier semestre avec une perte nette de 1,5 milliard d’euros. Quant à son chiffre d’affaires, il a été divisé par deux, à 917 millions d’euros.

Le groupe Intercontinental (5e mondial) est tombé, lui aussi, dans le rouge au premier semestre, en raison de la fermeture d’une majorité de ses établissements pendant le confinement. Sur les six mois terminés fin juin, il enregistre une perte nette part du groupe de 210 millions de dollars, contre un bénéfice part du groupe de 306 millions un an plus tôt.

Sur le semestre, le revenu moyen par chambre a chuté de 52% et de 75% sur le deuxième trimestre, un recul plus marqué en Europe (-88%) et un peu moins en Chine, où l’économie, frappée à partir de décembre, a redémarré plus vite en 2020.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.