Beauté

Bien-être

Business

Parce que le bien-être, c'est aussi une affaire de professionnels

Cosmétiques : fabricants et distributeurs en colère

La Fédération des entreprises de beauté (Febea), associée à une dizaine de syndicats patronaux, dont les représentants de la parfumerie sélective, estime que la fermeture des rayons beauté de la grande distribution est «une fausse solution». 

Les mesures annoncées par le Premier ministre, Jean Castex, n’ont pas apaisé les inquiétudes de la filière cosmétique. Dans un communiqué commun, une dizaine d’organisations professionnelles, dont la Febea et la Fédération française de la parfumerie sélective, demande «la réouverture rapide des magasins, salons et instituts de proximité, «seule et unique solution pour mettre fin à des distorsions de concurrence incompréhensibles et inacceptables».

«On n’imagine pas que chaque rayon soit scruté produit par produit pour définir s’il est essentiel ou non», relève Patrick O’Quin, le président de la Febea, cité dans le communiqué. Car derrière cet acte anodin, «comment imaginer que l’on sépare des produits de soin et de beauté des produits d’hygiène ?», soulignent les signataires de cet appel, qui s’interrogent aussi sur le choix des critères pour départager les produits essentiels des «non essentiels».

« Essentiels au bien-être des Français »

Ils rappellent que «nombre de leurs produits» sont «indispensables aux gestes barrière» ou «complémentaires pour lutter contre les irritations induites par le lavage fréquent ou le port d’équipement de protection». La réouverture des salons de coiffure, des instituts de beauté et des parfumeries, «essentiels au lien social et au bien-être des Français», permettrait, selon eux, de «concilier respect des contraintes sanitaires et concurrence équitable».

Sont représentés : la Febea, la Fédération française de la parfumerie sélective, le Syndicat français de la parfumerie, le Syndicat français des fournisseurs pour coiffeurs, les Syndicat français des produits de parfumerie et de toilette en vente directe, le Syndicat français des produits cosmétiques de conseil pharmaceutique, le Syndicat français des produits de beauté, le Syndicat français des produits cosmétiques et de toilette l’Union des professionnels de la beauté, l’Union des marques de l’esthétique, l’Union des marques du matériel, la Fédération française des écoles d’esthétique parfumerie.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.