Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Le régime cétogène présenterait des risques pour la santé cardiovasculaire

LES RISQUES DU RÉGIME CÉTOGÈNE

Selon une étude, le régime cétogène, consistant à consommer peu de glucides et beaucoup de lipides, pourrait augmenter les niveaux de «mauvais» cholestérol dans le sang et doubler les risques d’événements cardiovasculaires.

Ces travaux, menés par Iulia Iatan, médecin et chercheuse à l’Université de Colombie-Britannique, au Canada, suggèrent que la consommation régulière d’un régime pauvre en glucides et riche en lipides est associée à une augmentation du cholestérol LDL et un risque plus élevé de maladies cardiaques. Les résultats ont été présentés début mars, lors de la session scientifique annuelle du Collège américain de cardiologie.

«À notre connaissance, notre étude est l’une des premières à examiner l’association entre ce type de régime alimentaire et les résultats cardiovasculaires», ajoute la chercheuse, citée dans un communiqué de l’American College of Cardiology. Les glucides sont la première source d’énergie du corps, mais le régime cétogène en limite la consommation et oblige le corps à puiser dans les graisses. Le foie produit alors des cétones, utilisées comme source d’énergie en l’absence de glucides.

L’équipe de recherche a analysé les données de la UK Biobank, une base de données prospective à grande échelle. Sur les 70 684 participants ayant rempli un questionnaire sur leur alimentation, 305 ont été identifiés comme suivant un régime faible en glucides et riche en lipides (LCHF).

Des pathologies cardiovasculaires

Après au moins dix ans de suivi, les chercheurs ont constaté que les participants présentaient un risque deux fois plus élevé d’événements cardiovasculaires majeurs, tels que des obstructions artérielles nécessitant une intervention de pose de stents, des crises cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux ou une maladie artérielle périphérique.

L’étude montre aussi que la réaction des individus à un régime cétogène varie. Les scientifiques poursuivent donc leurs travaux : ils cherchent désormais à identifier les caractéristiques ou les marqueurs génétiques qui pourraient prédire la réponse d’une personne à ce type de régime.

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email
Dans la même catégorie

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.