Beauté

Bien-être

Business

Parce que le bien-être, c'est aussi une affaire de professionnels

Beauté

Bien-être

Business

Parce que le bien-être, c'est aussi une affaire de professionnels

Le thermalisme s’engage à baisser sa consommation d’énergie

Economie d'énergie dans le thermalisme

Avec le commerce, la grande distribution, l’hôtellerie et le tourisme, le thermalisme a été également mis à contribution pour affronter un hiver qui s’annonce difficile.

Le gouvernement et les entreprises ont présenté jeudi un plan de sobriété comprenant une série d’engagements que tous les acteurs ont accepté. Concrètement, des dizaines de mesures d’économie d’énergie vont être mises en place dans de nombreux secteurs, notamment celui du thermalisme. Son instance représentative, le CNETh, vient de publier sa charte d’engagements.

Les 113 centres français s’engagent d’abord à optimiser les plannings et les parcours de soins «en vue de limiter, même à la marge, la plage quotidienne d’ouverture des établissements, puis à accélérer la valorisation énergétique de l’eau thermale, «lorsque sa température d’émergence le permet par la récupération des calories provenant des eaux excédentaires des gisements artésiens et du refroidissement des eaux et par l’utilisation de l’eau thermale comme source de chauffage».

Enfin, deux autres mesures figurent dans cette charte : la réduction de 1 degré de la température ambiante dans les soins et l’amélioration du contrôle de la consommation, «y compris pendant les périodes de moindre activité ou d’inactivité». Cela passera, notamment, par l’achat de compteurs/enregistreurs portatifs, l’ajustement du débit des pompes au fonctionnement des installations, ainsi que l’installation de détecteurs de fenêtres ouvertes coupant la climatisation ou le chauffage.

Baisse de la température dans les salons

Ailleurs, la charte prévoit que, dans les locaux commerciaux et touristiques, la température doit être établie à 19 degrés, voire 17 degrés dans les commerces, les centres commerciaux et la grande distribution, en cas de tension sur les réseaux, ou dans les salles de restaurants et les parties communes des hôtels, en l’absence des clients et du personnel de salle.

Une baisse de température de 10% est également prévue dans les congrès, foires et salons, par rapport aux précédentes éditions. S’ajoutent enfin l’extinction des panneaux publicitaires lumineux et enseignes lumineuses, dès la fermeture au public des centres commerciaux et des magasins de la grande distribution, ainsi que les enseignes lumineuses dans les restaurants, dès le dernier client arrivé, et à minuit, au plus tard, dans les hôtels.

«Ces engagements concrets proposés par les organisations professionnelles et les entreprises du secteur du tourisme et du commerce sont le fruit d’un travail collaboratif et reposent sur des solutions du terrain, facilement déployables, qui permettront de réduire la consommation énergétique du secteur de 10%», assure, de son côté, Olivia Grégoire, ministre déléguée chargée des PME, du Commerce, de l’Artisanat et du Tourisme, citée dans un communiqué.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.