Beauté

Bien-être

Business

Parce que le bien-être, c'est aussi une affaire de professionnels

La médecine thermale, grande oubliée de la crise sanitaire

Jérôme Hériel

«On peut être une structure d’accueil du post-Covid très intéressante», estime Nicole Vidal, directrice médicale du groupe Valvital, dans les colonnes du Parisien, alors que les établissements thermaux ne connaissent toujours leur date de réouverture.

«Si nous ne bénéficions pas maintenant d’aides, il va y avoir de la casse. Il y a déjà trois établissements thermaux qui sont en procédure auprès des tribunaux de commerce. La liste va s’allonger», avertit le président du Cneth (Conseil national des établissements thermaux), Thierry Dubois, interrogé par Le Parisien.

Contraints de fermer leurs portes à la fin du mois d’octobre, lors du second confinement, les thermes ont dû renoncer aux quelques semaines d’activité qu’il leur restait pour terminer la saison. Depuis, sans date de réouverture, les professionnels s’interrogent sur la stratégie du gouvernement. Thierry Dubois s’étonne ainsi de voir certains centres sportifs reprendre leurs activités avec une prescription du médecin, alors que les centres thermaux restent clos, poursuit le quotidien.

Méconnaissance des services rendus

«Nous avons pourtant mis au point un protocole sanitaire validé par le ministère de la Santé, sur lequel l’Académie de médecine s’est positionnée avec un avis favorable et, pendant la période de réouverture, il n’y a eu aucun cluster dans nos établissements», assure le président du Cneth, qui dressait, début novembre, un «bilan catastrophique» pour le secteur.

Pour Nicole Vidal, directrice médicale du groupe Valvital, également citée par Le Parisien, cette situation peut en partie s’expliquer par «une méconnaissance des services rendus par le thermalisme à des pathologies chroniques». «On peut être une structure d’accueil du post-Covid très intéressante. Notamment pour la fatigue chronique que décrivent les malades», souligne la médecin, qui travaille sur la possibilité d’offrir des soins thermaux spécifiques «pour les gens qui auraient gardé une insuffisance respiratoire».

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.