Beauté

Bien-être

Business

Commerces non essentiels : l’U2P veut un cap clair

Après l’annonce du maintien du confinement «au moins jusqu’au 1er décembre», l’U2P demande que les commerces de proximité soient «fixés sur leur sort» dès le 26 novembre. Dans leur ensemble, les grandes organisations patronales dénoncent un manque de perspectives. 

Jeudi soir, Jean Castex a annoncé que le statu quo allait se prolonger «au moins pour les 15 prochains jours» pour les commerces non essentiels, tout en laissant entrevoir que des «premières mesures d’allégement» du reconfinement pourraient intervenir au 1er décembre si la situation sanitaire s’améliorait.

L’échéance avait déjà été actée, une semaine plus tôt, par la Confédération nationale artisanale des instituts de beauté (Cnaib), qui a préféré appeler les esthéticiennes à utiliser ces trois semaines pour préparer leur réouverture, plutôt que de demander une hypothétique levée des interdictions dès le 12 novembre, alors que tous les indicateurs étaient encore dans le rouge.

Plus tôt, l’Union des entreprises de coiffure (Unec) avait elle aussi estimé qu’ouvrir dans les prochains jours n’avait aucun sens, dans la mesure où les clients, limités dans leurs déplacements, seraient venus dans les salons au compte-gouttes. «Tant que nous n’aurons pas stoppé la propagation de ce virus, nous subirons des contraintes qui limiteront notre rentabilité», faisait valoir Christophe Doré, son président.

Reste une inquiétude : l’absence de perspectives claires de sortie. «Les commerces ne peuvent rester l’arme au pied. Il faut un nouveau point sanitaire dans une semaine et, si la décrue de la pandémie se confirme, annoncer immédiatement une réouverture dès le 27 novembre», a tweeté le numéro deux du Medef, Patrick Martin, à la suite de l’intervention du Premier ministre.

«Rien n’a été dit» concernant une date de réouverture des «bars et restaurants, dont l’angoisse va s’amplifier encore. On ne peut laisser des pans entiers de notre économie et de l’emploi sans perspectives», a-t-il ajouté. De son côté, l’U2P, qui représente professions libérales, petits commerçants et artisans, «demande qu’un point de situation soit effectué au plus tard le 26 novembre, afin de préparer une reprise des activités dès le 28 novembre ou au plus tard le 1er décembre».

« Les commerçants ont besoin de visibilité »

«Chaque jour comptera pour sauver les entreprises qui aujourd’hui sont menacées par une fermeture définitive», estime l’organisation professionnelle dans un communiqué, dénonçant par ailleurs «le choix initial du gouvernement» de faire des commerces et services de proximité «les principales victimes économiques de la pandémie, alors que la nouvelle propagation du virus a son origine ailleurs».

La possibilité d’une réouverture sous conditions des commerces considérés «non essentiels» début décembre «est trop hypothétique pour redonner de véritables perspectives à ceux qui espéraient pouvoir recommencer à travailler dès la semaine prochaine», a renchéri, pour sa part, la CPME dans un communiqué.

CCI France enfonce le clou : l’organisation nationale des chambres de commerce et d’industrie réclame que la date du 1er décembre soit désormais «une date ferme et non conditionnelle pour permettre la réouverture de tous les commerces». «Les commerçants ont besoin de visibilité et de travailler pendant cette période stratégique. Une clause de revoyure n’est pas envisageable», affirme-t-elle dans un communiqué.

Les chambres consulaires proposent que les commerces fermés «puissent être indemnisés par un fonds dédié pour les stocks qu’ils ne pourront pas écouler». «Aucune solution n’a en particulier été évoquée pour soulager la trésorerie des entreprises confrontées à des difficultés en raison de l’achat de stocks aujourd’hui invendables», déplore aussi la CPME, qui a pris position sur le sujet. La question a déjà été évoquée la semaine dernière par le ministre de l’Économie, qui s’est dit prêt à envisager le versement d’une aide supplémentaire.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.