Après la découverte de légionelles, les thermes de Saujon, en Charente-Maritime, sont contraints de suspendre leur activité durant plusieurs semaines.

Coup dur pour cet établissement spécialisé dans les affections psychosomatiques, qui avait rouvert ses portes le 31 mai dernier : des traces de légionelle ont été découvertes dans des canalisations. Ces bactéries – «legionella pneumophila» -, présentes dans les réseaux d’eau chaude sanitaire ou les tours aéro-réfrigérantes humides, peuvent provoquer des infections respiratoires (légionellose).

«Ces bactéries sont présentes dans une zone limitée mais, par principe de précaution et par respect des règles strictes qui s’imposent, et sans attendre la décision de l’autorité administrative en charge de la sécurité sanitaire, la direction des thermes a décidé de procéder à un nettoyage complet des installations», indiquent les thermes de Saujon dans un communiqué.

Selon France Bleu, la bactérie a été repérée une première fois le 1er juin sur un poste de soin, avant de se propager à d’autres endroits. Malgré la fermeture des zones infectées, la direction a finalement dû se résoudre à stopper «temporairement» son activité le 6 juillet. En attendant la réouverture, les curistes devront patienter au moins jusqu’au mois d’août. Une première phase de désinfection est prévue à partir de ce lundi, avant qu’une série d’analyses ne soit effectuée les semaines suivantes.