Oui, le stress psychologique peut provoquer l’apparition de cheveux grisonnants ou blancs, confirme une nouvelle étude, qui suggère que ce phénomène peut également être réversible.

Si la perte de couleur des cheveux est due à une moindre production de mélanine, la recherche scientifique a aussi laissé entendre que le stress pouvait accélérer ce processus. Restait à en apporter des preuves quantitatives. Voilà donc chose faite avec cette nouvelle étude du Columbia University Irving Medical Center parue dans la revue eLife.

«Cette étude apporte de nouveaux indices sur la malléabilité du vieillissement humain et sur la façon dont le vieillissement est influencé par le stress», résume l’auteur principal, le Dr Martin Picard, professeur agrégé de médecine comportementale, de psychiatrie et de neurologie, rapporte Santéblog sur son site.

Pour parvenir à ce résultat, son équipe, qui a analysé ainsi les cheveux de 14 participants dont les niveaux de stress ont été évalués durant plusieurs semaines, a mis au point une méthode «capable de corréler avec précision les pics de stress avec la pigmentation des cheveux au niveau d’un follicule unique».

Retrouver sa couleur d’origine

Après avoir séparé les cheveux pour analyser leur pigmentation, elle a travaillé sur des images très détaillées de minuscules tranches. «La technique permet de quantifier la perte de pigment dans chacune de ces tranches. Chaque tranche, d’environ 1/20e de millimètre de large, représente environ une heure de pousse des cheveux», poursuit Santéblog.

Au final, cette expérience a confirmé des épisodes de blanchiment associés à des pics de stress, mais pas seulement : les chercheurs ont aussi constaté que «certains cheveux gris retrouvent naturellement leur couleur d’origine, ce qui n’avait jamais été documenté». Explication : ces changements seraient induits par le stress au niveau des mitochondries, usines énergétiques de la cellule.

Pour autant, suffit-il de réduire son stress pour récupérer sa couleur ? Pas si simple : «Réduire le stress chez une personne de 70 ans aux cheveux gris depuis de nombreuses années ne lui permettra malheureusement pas de retrouver sa couleur», estime le Dr Martin Picard.