La réussite d’un institut de beauté ne réside pas uniquement dans le décor, ni même l’importance de la carte de soins. La palme revient à celui qui saura le mieux utiliser le potentiel de ses collaborateurs qu’il aura recrutés avec soin…

C’est pourquoi le recrutement représente sans doute la plus difficile de toutes les taches qui attendent un entrepreneur. Les résistances à la mise en place d’une équipe (implication d’un groupe d’individus autour d’un projet commun en vue d’un d’atteindre un seul et même objectif) sont multiples !

Des freins d’ordre individuel, comme le jeu personnel (ambition), ou d’ordre collectif, comme l’opposition à un changement du rapport de force (conservatisme), peuvent survenir à tout moment dans un système humain. Dès lors, au-delà du choix des compétences nécessaires au développement de votre établissement, sachez anticiper les réactions de vos futurs collaborateurs et demandez-vous, par exemple, si vous aimeriez les avoir à vos côtés en cas de coup dur… Mieux, imaginez-les entre eux. Leurs personnalités vont-elles bien ensemble ?

Une équipe ressemble à un organisme vivant. Les hommes et les femmes qui constituent votre personnel ne resteront jamais inertes. Des interactions vont se créer. Et, avant de devenir une équipe et développer une forte capacité d’implication – ce que nous vous souhaitons –, le groupe que vous formerez traversera des phases d’évolution et produira sa propre histoire. A vous de l’orienter vers votre projet d’entreprise, après avoir, préalablement, bien cerné vos besoins.

La recherche

Pour trouver du personnel, vous connaissez déjà les méthodes traditionnelles : petites annonces, écoles d’esthétiques… Pensez simplement à rédiger votre annonce de façon attractive. Listez bien les principales qualités que vous attendez pour ce poste. Dans ce genre de recherche, il vaut mieux éviter la pêche au filet, qui vous fera perdre du temps à décrypter des CV inadaptés, et privilégier le… harpon, plus précis.

Vous pouvez aussi demander de l’aide à vos fournisseurs. Leurs représentants, toujours sur le terrain, sont à même de repérer des candidats valables. Le bouche-à-oreille peut être très efficace. Mais assurez-vous qu’ils ont bien compris qui vous recherchez ! Le meilleur réseau est celui que vous trouvez dans les instituts et les spas. Alors oui, il faudra parfois aller débaucher le personnel d’un concurrent.

L’entretien

C’est souvent l’étape la plus difficile pour les gérants d’établissements. Il est très inconfortable de soumettre quelqu’un à un interrogatoire serré et de se faire une idée après seulement quelques minutes ! C’est pourquoi il vaut mieux prévoir une procédure en trois étapes, même si elle est contraignante.

Un premier entretien

Faites remplir à la candidate un questionnaire détaillé, faites-lui faire le tour de votre établissement, puis faites-lui faire un entretien avec l’une de vos collaboratrices pendant 15 minutes, avant de vous entretenir quelques minutes avec elle, notamment pour commenter les réponses au questionnaire.

Le deuxième entretien

Si vous trouvez la candidate intéressante, faites-la revenir pour un deuxième entretien de 15 minutes avec un autre membre du personnel. Vous en profiterez pour lui expliquer en détail l’organisation en détail de vote établissement et la description du poste.

Le troisième entretien

Si les deux premières entrevues vous ont donné satisfaction, convoquez votre oiseau rare pour un rendez-vous avec un autre membre de voter équipe et un test technique. Normalement, vous aurez cerné au mieux les capacités de la candidate.

Mais ne perdez pas de vue que la situation actuelle est un peu particulière. Il existe sur le marché une pénurie de personnel qualifié. Il vous faudra donc faire preuve de séduction et mettre en avant les avantages du poste. Cela ne sera pas forcément uniquement sur le salaire, mais aussi sur les conditions de travail, une mutuelle, la possibilité de suivre des formations intéressantes, etc. Car c’est aussi, aujourd’hui, à l’employeur de «se vendre», et non plus seulement l’inverse…