Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Beauté

Bien-être

Business

Plus de huit Français sur dix concernés par les maux de ventre

Les Français doivent-ils davantage choyer leur ventre ? Selon le baromètre Opinionway pour Dijo, 85% d’entre eux affirment en souffrir «de manière ponctuelle ou régulière».

En effet, près de quatre Français sur dix (36%) se plaignent de douleurs au ventre un à plusieurs jours par mois, voire chaque semaine, pour une personne sur dix (12%), souligne ce sondage. Et les femmes sont particulièrement concernées, notamment les plus jeunes, puisque 65% des sondées de moins de 35 ans déclarent avoir régulièrement des maux de ventre, contre 36% des 35 ans et plus.

Pour autant, les personnes interrogées ne restent pas les bras croisés. Leur premier réflexe est de prendre des médicaments, comme du paracétamol ou des anti-douleur (71%), mais aussi de faire du sport (67%), de boire des infusions (64%), de manger bio (56%) ou de prendre des compléments alimentaires et probiotiques (51%).

Des pratiques qui s’avèrent plus fréquentes, selon cette étude, que consulter un professionnel de santé (40%), faire un régime (40%) ou encore méditer (30%). On notera d’ailleurs que les femmes, davantage sujettes aux maux de ventre, consomment plus de médicaments (77% contre 65% des hommes) et de compléments alimentaires (59% contre 42% des hommes), quand elles ressentent des douleurs intestinales ou digestives.

Probiotiques et compléments alimentaires

Dans l’ensemble, les probiotiques et les compléments alimentaires, largement connu par les Français (81%), bénéficient donc d’un jugement positif, souligne le sondage. Ainsi, une personnes interrogées sur deux en a une bonne opinion (52%). Sans surprise, cette proportion monte à 90% quand il s’agit de consommateurs de compléments alimentaires et de probiotiques.

Parmi les motivations, ces derniers mettent en avant le renforcement des défenses immunitaires (55%), une bonne santé générale (46%), la stimulation de la vitalité (32%) et la lutte contre les troubles digestifs ou intestinaux (31%). Ceux ayant des maux de ventre au moins une fois par semaine le font toutefois plus souvent pour lutter contre des troubles intestinaux ou digestifs (42%).

Étude réalisée par OpinionWay auprès d’un échantillon de 1 008 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.