Beauté

Bien-être

Business

L’Asie a la pointe de l’innovation dans les masques de protection

L’époque est au objets connectés et les masques de protection n’échappent pas à la tendance. En Asie, les chercheurs mettent ainsi au point des innovations high tech originales, transformant aussi ces produits en outils de surveillance sanitaire. 

«Le secteur technologique et les chercheurs en Asie notamment rivalisent d’imagination pour profiter d’un marché qui explose», rapporte l’AFP. Exemple : au Japon, la start-up Donut Robotics propose un masque en silicone qui aide les utilisateurs à respecter la distanciation physique et sert aussi d’outil… de traduction !

Baptisé «C-Face mask», il s’adapte au masque classique et fonctionne en transmettant les paroles de celui qui le porte par bluetooth vers une application de smartphone, ce qui permet aux gens de se parler jusqu’à dix mètres de distance. Il devrait être mis en vente en février pour quelque 4 000 yens (32 euros).

À Singapour, c’est un nouveau masque destiné aux soignants qui vient d’être mis au point par des chercheurs. Il est équipé de capteurs qui mesurent la température du corps, le rythme cardiaque, la pression sanguine, le niveau d’oxygène du sang et envoie ces données à un smartphone par bluetooth.

Un masque purificateur d’air

Mais il faudra attendre encore un peu pour se procurer ce type de masque, qui permet aussi une surveillance à distance de son état de santé. «Les chercheurs d’une université singapourienne en collaboration avec une agence publique espèrent tester ce masque au plus vite pour pouvoir le commercialiser», indique l’AFP.

En attendant, la pollution des grandes villes, fléau des métropoles asiatiques, inspire aussi les industriels. Le Sud-Coréen LG Electronics a conçu un masque purificateur d’air. Fabriqué en plastique blanc, il se place sur la bouche, le nez et le menton et traite l’air avec deux filtres de chaque côté du visage et un ventilateur pour le faire circuler.

Les filtres qui s’adaptent à la capacité de respiration de l’utilisateur fonctionnent sur le modèle des purificateurs d’air des maisons et bloquent l’essentiel des particules nocives, détaille l’AFP. Plusieurs milliers d’exemplaires ont déjà été distribués au personnel de santé et le fabricant pense pouvoir le commercialiser bientôt.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.