Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Coiffure et esthétique : près de 2 000 chefs d’entreprise sans emploi en 2023

PERTES D'EMPLOI

Selon une étude menée par l’Observatoire de l’emploi des entrepreneurs, l’année 2023 a été marquée par une forte croissance des pertes d'emploi chez les chefs d’entreprise, en particulier dans les TPE. 

L’an dernier, 51 555 dirigeants se sont retrouvés sans emploi, soit 12 800 femmes et hommes de plus qu’en 2022, indique cette étude réalisée conjointement par l’association GSC et le groupe Altares, ce qui représente une hausse de 33,3% sur une année. «Une accélération qui marque un retour des niveaux d’avant-crise», relèvent ses auteurs. Les secteurs de la construction et la restauration concentrent, à eux seuls, près du tiers des pertes d’emploi.

«Les chiffres de 2023 sont très alarmants, mais malheureusement peu surprenants. Hausse des taux d’intérêt, surendettement des entreprises, fin des aides Covid et du moratoire de l’Urssaf… de nombreux indicateurs laissaient craindre une accélération des liquidations judiciaires en France avec des pertes d’emploi importantes à la clé», alerte Anthony Streicher, président de l’association GSC, cité dans un communiqué.

Selon cette étude, l’âge médian de ces entrepreneurs poussés au chômage est 46 ans et un tiers d’entre eux ont plus de 51 ans. Pour autant, les entrepreneurs de moins de 26 ans ne sont pas épargnés. Ainsi, 1 240 se sont retrouvés en situation de perte d’emploi, soit un bond de 33,5% sur un an.

La taille des entreprises est aussi un facteur de fragilité : près de neuf entrepreneurs sur dix à la tête de très petites entreprises (TPE) de moins de 5 salariés ont été touchés l’année dernière. Ainsi, face à une inflation élevée, 4 495 artisans et commerçants se sont retrouvés sans emploi l’an dernier, constituant 10% de l’ensemble des pertes d’emploi et enregistrant une hausse de 32,5%.

Beauté : 1 733 chefs d’entreprise sans emploi

«De santé financière parfois fragile, [les petites entreprises] doivent faire face depuis plusieurs mois à une trésorerie qui se dégrade conduisant de plus en plus de dirigeants à devoir solliciter l’accompagnement du tribunal», analyse Frédéric Barth, directeur général d’Altares.

Enfin, la beauté, qui regroupe la coiffure et l’esthétique, enregistre, pour sa part, 1 733 chefs d’entreprise sans emploi, soit une augmentation de 34% par rapport à 2022, en ligne avec la moyenne nationale. On notera que ce chiffre marque un pic par rapport aux années précédentes.

En effet, les données ventilées de l’Observatoire de l’emploi des entrepreneurs pour ce secteur, que s’est procurées Profession bien-être, montrent que la plus forte hausse remonte à 2018, avec 1 430 chefs d’entreprise ayant perdu leur emploi dans la beauté, puis 1 325, en 2019, 958, en 2020, 723, en 2021, et 1 288, en 2022.

LIRE AUSSI : Coiffure et esthétique : le chômage des chefs d’entreprise en hausse de 78,1% sur un an

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email
Dans la même catégorie

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.