Beauté

Bien-être

Business

Soins d’ailleurs : le bain enzymatique d’osmosis

ESTHÉTIQUE DU REGARD

Le spa Osmosis, à Freestone, en Californie, n’aura pas attendu le retour en grâce du bain ! Année après année, il continue à proposer son bain enzymatique, à base de cèdre blanc. Une expérience particulièrement appréciée des clients.

Depuis son ouverture en 1985, le spa Osmosis reste le seul établissement américain à proposer le bain enzymatique de cèdre, dans la plus pure tradition japonaise. Né dans l’imagination de Michael Stusser, un paysagiste américain parti étudier au Japon, le lieu a rapidement fait partie de la liste des meilleurs spas au monde.

Le bain enzymatique, la spécialité de l’endroit, n’est pas tout à fait un bain ordinaire. Ce rituel nippon, une tradition séculaire, consiste à immerger son corps dans un mélange de bois de cèdre finement moulu et de son de riz, assortis d’enzymes vivantes qui font fermenter le tout en chauffant.

Pendant des siècles, les Amérindiens ont utilisé le cèdre et son essence pour des rites de purification et de renforcement. Le bain d’osmos utilise le cèdre de Port Orford – couramment appelé «cèdre blanc» -, originaire de l’Oregon, l’un des bois à feuilles persistantes le plus parfumé au monde.  Semblable au Hinoli, le bois sacré du Japon, il contient de nombreuses résines naturelles.

Le son de riz constitue le deuxième ingrédient majeur de ce soin particulier. Séparé du grain pendant la mouture, il est riche en enzymes et contient généralement 20% d’huile et de puissants antioxydants. Mais ce qui fait le secret de la mixture, c’est le catalyseur biologique importé du Japon, dont l’équipe entretient la culture, comme un boulanger prend soin de sa levure.

Des bénéfices multiples

Les habitués jurent que le soin chaud et parfumé offre de multiples avantages pour la santé, de la réduction du stress au soulagement des douleurs articulaires. Le bain favoriserait aussi la circulation sanguine, tout en nettoyant les pores et en exfoliant la peau. Le parfum très présent du cèdre jouerait un rôle dans l’activité cérébrale et influerait le système nerveux sympathique et parasympathique.

Mais le secret du succès de ce lieu atypique vient aussi de son environnement. Michael Stusser a su s’entourer pour créer un vrai jardin à la japonaise, où méditer et faire une coupure est naturel. L’équipe propose ainsi aux clients de poursuivre leur expérience du bain enzymatique avec une méditation dans le jardin, où une halte dans le tout récent champ de hamacs, pour vivre une expérience de thérapie sonore au bord d’une crique. Histoire de rester dans l’ambiance.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Prenez les nouvelles du jour avec votre café.

Compte tenu de la taille de notre audience, nous devons changer notre système d’expédition de la newsletter quotidienne. Pour continuer à la recevoir, il vous suffit de reconfirmer votre inscription en cliquant sur le lien ci-dessous. 

Cela vous prendra moins de 30 secondes… A tout de suite !

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.