Beauté

Bien-être

Business

Soin esthétique : le brossage à sec est-il intéressant pour un institut ?

Le brossage à sec une nouvelle prestation institut

Soin incontournable des thermes d’Europe de l’Est et des luxueux spas asiatiques, le brossage à sec du corps est porté aux nues par les gourous de la beauté. Outre-Atlantique, des dermatologues s’élèvent toutefois contre cette technique qu’ils jugent «agressive et inutile»…

Vanté par Miranda Kerr et Gwyneth Paltrow, le brossage à sec se pare de toutes les vertus : accélération de la circulation sanguine, exfoliation douce, élimination des toxines et stimulation de la lymphe… Ce soin, à la carte de tous les spas américains, aurait même des effets notables sur la réduction de la cellulite.

Adoptée avec enthousiasme par les clients, la technique ne fait pourtant pas l’unanimité chez les dermatologues américains, peu réceptifs au discours «énergétique» des spas. Citée par le magazine américain «Allure», la dermatologue Karyn Grossman, installée à Santa Monica, en Californie, ironise. «Il ne faut pas attendre des miracles de cette méthode ! Les pétrissages anticellulite sont douloureux. Le brossage à sec n’est jamais qu’un exfoliant doux», raille la spécialiste.

Elle met aussi en garde contre l’utilisation de brosses inappropriées. «Lorsque vous donnez aux gens des brosses dures, ils l’utilisent comme une brosse à récurer les casseroles ! Et se retrouvent avec une peau rouge et parfois irritée, ce qui n’est pas le but de la manœuvre», observe la dermatologue, comme d’autres de ses consœurs.

Ainsi, le Dr Deanne Mraz Robinson, installée dans le Connecticut, reconnaît au soin le mérite de stimuler la circulation sanguine, mais c’est tout. Elle estime le soin inutile, voire dangereux, et le déconseille aux personnes à la peau réactive et sensibles, en particulier celles atteintes d’eczéma et de psoriasis. Elle va même plus loin : «Si cela fait partie d’un rituel spa, passe encore, puisque cela permet d’exfolier les cellules mortes. Mais en tant que soin isolé, c’est un pur gaspillage d’argent.»

Une « exfoliation » peu coûteuse

brossage à secReste qu’en utilisant la brosse adéquate – et le marché n’en manque pas -, le brossage à sec se révèle une aide précieuse pour vos soins. Cinq minutes de brossage avant une épilation jambes vous fera gagner du temps en dégageant les poils. Avant un soin corps ou enveloppement, il préparera l’épiderme à mieux absorber les principes actifs. Et il renforcera l’efficacité de votre massage.

Car sans entrer dans un discours trop spirituel, les effets bénéfiques du brossage à sec sur le moral sont évidents : la sensation de se débarrasser des cellules mortes, sans passer par l’étape granuleuse du gommage traditionnel, met votre client(e) dans d’excellentes dispositions pour tirer un meilleur profit du soin que vous allez faire.

Détail qui a son importance par les temps qui courent : il vous permettra aussi de gagner du temps sur votre rituel, tout en augmentant la valeur de votre soin. En effet, cette exfoliation est, non seulement plus douce, mais elle exige moins de ressources en eau, produits et accessoires. Et pour répondre aux exigences sanitaires, rien ne vous empêche de vendre à chaque cliente «sa» brosse qu’elle apportera à chaque séance et qu’elle pourra utiliser chez elle à domicile.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Prenez les nouvelles du jour avec votre café.

Compte tenu de la taille de notre audience, nous devons changer notre système d’expédition de la newsletter quotidienne. Pour continuer à la recevoir, il vous suffit de reconfirmer votre inscription en cliquant sur le lien ci-dessous. 

Cela vous prendra moins de 30 secondes… A tout de suite !

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.