Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

« On prépare les esthéticiennes à leur métier de demain, le laser »

Alors que toute la profession attend un décret, qui devrait permettre aux esthéticiennes de pratiquer l’épilation laser, aujourd’hui réservée aux médecins, la MAM Academy (groupe Lazeo) a déjà pris les devants en proposant une formation de dix jours, ouverte à tous. Le détail avec Sarah Jamy, sa responsable formation.

Profession bien-être : Vous lancez une formation à l’épilation laser à destination des esthéticiennes, alors que la réglementation, aujourd’hui, leur interdit de proposer ce type de prestation. Pourquoi ?

Sarah Jamy : On prépare les esthéticiennes à leur métier de demain, c’est à dire le laser, dans la perspective d’un décret qui va permettre aux esthéticiennes et aux infirmières de pratiquer l’épilation laser en toute autonomie, sans que la présence et la surveillance d’un médecin soient obligatoires. Elles sont d’ailleurs déjà formées dans nos centres, où elles peuvent pratiquer l’épilation laser. Il y a toujours un médecin qui est là en cas de problèmes de brûlures ou de contre-indications.

En quoi votre formation se différencie-t-elle de celles destinées aux médecins ?

On s’est rendu compte, en formant des esthéticiennes et des infirmières dans nos centres, qu’elles se débrouillaient très bien, qu’on diabolisait beaucoup le laser, alors que ces femmes, qui sont au plus près de leurs clients et connaissent très bien leurs attentes, sont tout à fait aptes. On a tout à fait confiance en elles pour pratiquer le laser.

On s’est donc juste adaptés à ces personnes en leur proposant une formation complètement axée sur la pratique. Il y a cinq jours sur la pratique de l’épilation laser, où l’on voit les indications et les contre-indications, mais, ensuite, c’est de la pratique intensive, de sorte qu’elles puissent s’entraîner et être prêtes. Les cinq jours restants sont axés sur la dermo-esthétique, tout ce qui est hydrafacial, microneedling et Oxyface. Cet ensemble constitue la formation «Skin thérapeute», qui est une formation certifiée Qualiopi de 60 heures.

Cette formation n’est destinée qu’aux centres Lazeo ?

Non, depuis quelques mois, nous avons ouvert nos formations en externe pour permettre aux esthéticiennes et aux infirmières qui seraient intéressées pour se former et pratiquer le laser de pouvoir le faire par un organisme qui est certifié. Notre formation permet de pratiquer chez des médecins esthétiques ou à leur compte, une fois que le décret sera appliqué, ou dans les centres Lazeo.

Dix jours, c’est suffisant pour maîtriser l’épilation laser ?

Il faut savoir que nos concurrents directs proposent des formations d’un à trois jours, ce qui n’est clairement pas suffisant. En dix jours de formation, on apprend vraiment tous les rudiments du laser, à condition de le pratiquer. Si vous n’apprenez que la théorie, vous allez vous retrouver devant la machine sans savoir comment l’utiliser. Nous, on rentre directement dans le vif du sujet dès le premier jour de la formation. On ne laissera jamais partir un élève qui ne serait pas prêt à pratiquer.

Est-ce que vous demandez aux esthéticiennes qui veulent se former au laser de savoir déjà pratiquer l’épilation à la lumière pulsée ?

Non, pas du tout. Les esthéticiennes, quand elles arrivent pour se former à la MAM Academy, sont très souvent vierges de toutes technologies. Elles ont appris à épiler à la cire, elle ne connaissent pas du tout les machines. La lumière pulsée n’est pas dans notre ligne de mire, parce que, pour nous, elle ne fait qu’endommager le bulbe, alors que le laser le détruit et permet de tenir sa promesse d’épilation définitive.

Propos recueillis par Georges Margossian.

LIRE AUSSI : Les coûts cachés des nouvelles technologies esthétiques

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email
Dans la même catégorie

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.