Beauté

Bien-être

Business

L’espace maman-enfants : un créneau encore peu utilisé en esthétique

Au lieu de se ruer sur la dernière prestation en vogue, pourquoi ne pas opter pour une spécialité très ciblée pour votre institut de beauté ? C’est l’option qu’a retenue Andréa Outurquin, la créatrice de Cocon Familial, à Castres, avec une licence de marque originale. 

Son histoire commence dans cette commune du Tarn, où elle ouvre en 2016 un institut de beauté classique, après avoir exercé durant plusieurs années comme professionnelle de la petite enfance, puis esthéticienne. Une double qualification qui amène Andrea Outurquin à conseiller et à accompagner ses clientes qui deviennent mamans.

Durant et après la grossesse, le corps, la peau, changent, des bouleversements hormonaux ont lieu, des petits désagréments peuvent surgir… Résultat, le stress s’installe facilement ! Or, l’accompagnement médical se focalise surtout sur la gestion de la santé. Restait, donc, à concevoir une façon d’aborder cette période de la vie par le bien-être et l’esthétique.

En proposant des prestations et un cadre d’accueil adaptés aux jeunes mamans, son institut de beauté attirait de nombreuses clientes venues par bouche à oreille, parfois d’assez loin. Ce succès l’a conduit à formaliser son concept en licence de marque : l’idée du «cocon familial» était née. En février 2020, les premières dépositaires – appelées «fées» – peuvent souscrire au réseau. Malgré le confinement, plus de vingt adhérentes esthéticiennes, originaires de différentes régions, se forment en quelques semaines.

«Pour pratiquer un massage efficace sur une femme enceinte, il ne suffit pas seulement de mettre la future maman sur le côté», avertit Andréa. La formation Cocon Familial permet aux esthéticiennes de comprendre l’anatomie et les besoins spécifiques avant et après la grossesse, et d’y répondre avec des soins visage et corps adaptés, allant de l’épilation à la remise en forme, en passant par la détente, la minceur ou le drainage, avec à la clé une véritable compétence.

« À l’opposé de l’esthétique bling-bling »

«Les esthéticiennes labellisées Cocon Familial peuvent évoluer à leur rythme selon leur profil et leur envie de s’engager sur ce segment d’activité», précise Andréa. Si certaines d’entre elles se concentrent uniquement sur la périnatalité en complément d’activité, d’autres proposent en plus des ateliers et soins mamans-enfants, fidélisant les clientes (et leur progéniture) dans le temps.

Pas aussi connue que la franchise, la licence de marque offre le label d’un réseau avec moins de contraintes. Car le concept Cocon Familial permet aux esthéticiennes qui se lancent de bénéficier d’un accompagnement personnalisé, de supports marketing, pour développer cette nouvelle offre à l’institut, d’un référencement sur Internet national et d’un partenariat avec certaines marques référencées… Tout en restant indépendantes.

«Il s’agit d’une spécialité très gratifiante, à l’opposé de l’esthétique bling-bling, mais qui demande une vraie disponibilité mentale et une vraie compétence», souligne l’esthéticienne, ajoutant que la licence de marque peut aussi s’adresser à des esthéticiennes à domicile ou en reconversion.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.