Beauté

Bien-être

Business

Parce que le bien-être, c'est aussi une affaire de professionnels

Beauté

Bien-être

Business

Parce que le bien-être, c'est aussi une affaire de professionnels

Le réseau de parfumeries April envisage de fermer 17 boutiques

Fermeture "potentielle" de 17 magasins April

Le fabricant de parfums et de cosmétiques Bogart, qui a repris une quarantaine de points de vente Nocibé en 2021, annonce la «fermeture potentielle» en France de 17 de ses magasins sous enseigne April.

Les salariés des magasins Nocibé rachetés, en 2021, par le groupe Bogart ont eu à peine deux ans de répit. Ce dernier s’était porté acquéreur, via sa filiale de distribution April SAS, de 41 fonds de commerce, mis en vente par l’allemand Douglas, en s’engageant à préserver 221 emplois.

Le groupe familial avait alors décidé d’unifier son réseau sélectif sous enseigne April, ce qui lui avait permis de doubler la taille de son réseau français, avec 71 points de vente, et d’étendre son maillage à 35 nouvelles villes, dont Paris. Aujourd’hui, il annonce, dans un communiqué, un projet de réorganisation, qui aura pour conséquence de fermer 17 points de vente, sur un parc qui compte actuellement 67 boutiques, «pouvant conduire à la suppression de 50 postes dans le cadre d’un Plan de sauvegarde de l’emploi (PSE)». 

Un projet qu’il justifie par «un recul d’activité et de profitabilité de son réseau de magasins en France» en raison du « contexte économique général (inflation, pouvoir d’achat, guerre en Ukraine)» et de «l’intégration encore récente des nouveaux magasins Nocibé».

Des chiffres d’affaires trop peu élevés ?

Le groupe Bogart évoque aussi la hausse des prix de l’énergie et les loyers des magasins fermés pendant la période de Covid-19. «Cette situation va impacter les résultats 2022», ajoute-t-il dans son communiqué, tout annonçant une hausse probable de son chiffre d’affaires annuel pour cette même année.

Une décision qui n’étonne pas les salariés. Interrogée par La Voix du Nord, Caroline Gallien-Teklaoui, du syndicat SUD, affirme que le chiffre d’affaires des magasins est très bas, «atteignant parfois seulement les 150 euros sur une journée». Selon elle, sur les 17 magasins dont la fermeture est envisagée, 13 sont des anciens Nocibé. De son côté, Houraya Jaaoura, ex-déléguée CGT, également citée, estime que le chiffre d’affaires du magasin April de Roubaix, «troisième plus important français», ne s’élèverait qu’à 2 000 euros par jour.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.