Beauté

Bien-être

Business

Le groupe Bogart prêt à reprendre 41 magasins Nocibé à Douglas

ANNETTE GUERRIER, À LA TÊTE DE TROIS ÉTABLISSEMENTS

Le parfumeur français Bogart annonce avoir déposé une offre de reprise «ferme» visant 41 des 62 boutiques Nocibé que Douglas, la maison-mère allemande, a décidé de fermer en France.

Souhaitant se concentrer sur ses ventes en ligne, le groupe allemand avait annoncé, en janvier dernier, la fermeture de près de 20% de ses 2 400 magasins en Europe, soit environ 500 boutiques avant l’automne 2022. En France, 62 magasins Nocibé et quelque 350 salariés sont concernés par ce projet, ce qui représente 12% du parc dans l’Hexagone. Douglas possède, à ce jour, 600 points de vente sous cette enseigne en France, pour un chiffre d’affaires total de près d’un milliard d’euros.

Vendredi, Bogart a indiqué, dans un communiqué, que son «projet déposé via sa filiale de distribution Athénais (enseigne April) porterait sur la reprise de 41 fonds de commerce en France et préserverait 221 emplois». Il lui permettrait «de passer de 30 points de vente en France à 71 en augmentant significativement le maillage national (avec 35 nouvelles villes), la notoriété de son enseigne April et en améliorant la rentabilité de son réseau», met-il en avant.

Une intégration des actifs en octobre

Le montant de cette offre, qui «reste confidentiel», serait «financé grâce aux ressources financières du groupe», poursuit le communiqué. «Nous avons déjà fait l’acquisition de 13 parfumeries Nocibé/Douglas en 2014, ce qui nous conforte dans notre capacité à intégrer le personnel et exploiter ces nouvelles boutiques», commente David Konckier, président du Groupe Bogart, cité dans ce texte. Si la totalité des conditions et accords est réalisée, la société prévoit une intégration des actifs en octobre 2021, est-il précisé.

Entreprise familiale indépendante, Bogart détient, en propre et sous licence, neuf marques de parfums (Carven, Ted Lapidus) et cosmétiques (Méthode Jeanne Piaubert, April). Elle a réalisé près de 223 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020, contre 303,3 millions d’euros un an plus tôt. Au premier trimestre, ses ventes ont diminué de 9,9%, pour s’établir à 48,5 millions d’euros. «Les fermetures imposées de magasins en Allemagne (depuis le 15 décembre 2020) et en Israël (de janvier 2021 à mi-février 2021) en particulier ont pénalisé l’activité Boutiques en propre, alors que l’activité marques est restée stable», explique le groupe dans un communiqué.

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.