Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Beauté

Bien-être

Business

Une nouvelle année record pour L’Oréal en 2023

L'Oréal

Malgré l’inflation et les incertitudes géopolitiques, le numéro un mondial de la beauté gagne toujours des parts de marché, affichant une hausse de son chiffre d’affaires, pour 2023, de 7,6%, en publié, et de 11%, en données comparables.

L’Oréal signe une «troisième année consécutive de croissance à deux chiffres en comparable», avec, en 2023, une hausse de 7,6% de son chiffre d’affaires, à 41,2 milliards d’euros, a annoncé jeudi son directeur général, Nicolas Hieronimus, Le résultat d’exploitation augmente, quant à lui, de 9,2% franchissant la barre de 8 milliards.

«Dans un contexte de tensions géopolitiques, de pressions inflationnistes et de stagnation du marché de la beauté en Chine, nous avons réalisé notre meilleure croissance en comparable depuis plus de 20 ans (hors 2021). Cette performance démontre la puissance de notre modèle multipolaire et je suis particulièrement fier de la forte accélération dans les marchés émergents», a déclaré le patron de L’Oréal, cité dans un communiqué.

En données publiées, les ventes de L’Oréal ont baissé de 5,8% en Asie du Nord, à 10,7 milliards d’euros, mais elles ont bondi de 23,2% dans la section Asie du Sud, Pacifique, Moyen-Orient, Afrique du Nord et subsaharienne (3,4 milliards d’euros) et de 24,4% en Amérique latine (2,9 milliards d’euros). L’Europe reste le premier marché avec des ventes en progression de 13,7%, à 13 milliards d’euros. «C’était plutôt une bonne surprise», a relevé M. Hieronimus, qui ne s’attendait pas il y a un an «à un marché européen si dynamique».

L’Oréal Luxe (Lancôme, Yves Saint Laurent, Giorgio Armani…) devient pour la première fois numéro un mondial en termes de chiffre d’affaires, devant son concurrent Estée Lauder, avec une progression des ventes de 2%, à 14,9 milliards d’euros.

Un bond de 4% pour L’Oréal Professionnel

Le chiffre d’affaires des produits grand public (Garnier, Maybelline, L’Oréal Paris…) a grimpé de 8,2%, pour dépasser les 15 milliards d’euros. À elle seule, la marque L’Oréal Paris franchit la barre des 7 milliards d’euros de ventes. Le maquillage reste le premier contributeur à la croissance de la division.

La division beauté dermatologique – ex-Cosmétique active, qui regroupe La Roche-Posay, CeraVe, Vichy… – a fait un bond de 15,5%, toujours en données publiées, atteignant un chiffre d’affaires de 6,4 milliards d’euros. Enfin, les ventes de la division des produits professionnels ont augmenté de 4%, à 4,6 milliards d’euros, tirées par ses deux plus grandes marques L’Oréal Professionnel et Kérastase.

«La division renforce encore sa position de leader de l’industrie grâce à son excellence en Beauty Tech, qui a permis une forte croissance des ventes en e-commerce, tant vis-à-vis des professionnels (B2B) que des consommateurs (B2C)», ajoute L’Oréal.

LIRE AUSSI : Longévité : L’Oréal prend une participation dans la biotech Timeline

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email

Dans la même catégorie d' Articles

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.