Logo profession bien etre : magazine d'actualité économique de la beauté et du bien-être

Beauté

Bien-être

Business

Les retards de paiement s’allongent dans la coiffure et l’esthétique

Retards de paiement

Prises entre la hausse des taux d'intérêt et l’inflation, les trésoreries des petites entreprises souffrent, notamment dans le secteur de la coiffure et des soins de beauté, qui voit les retards de paiement s'allonger.

« Au cours de ce premier semestre 2023, dans un contexte de ralentissement de l’activité conjugué à une inflation toujours forte et des taux d’intérêt plus élevés, l’étau s’est resserré sur les trésoreries», constate Thierry Million, le directeur des études d’Altares, dans son dernier baromètre sur les retards de paiement.

Mais si les PME restent à la peine, les tensions se font particulièrement sentir sur la trésorerie des TPE. Alors que les structures de plus de 3 salariés se maintiennent aux environs de 11,5 jours, les plus petites, c’est-à-dire de moins de 3 salariés, repassent à 12,2 jours au deuxième trimestre 2023.

«Les TPE de moins de trois salariés pourraient approcher 13 jours de retard sur le troisième trimestre 2023, un niveau très inhabituel pour une population généralement contrainte à des règlements plus prompts», relève Thierry Millon. Plus préoccupant : ce délai moyen explose quand il s’agit des salons de coiffure ou des instituts de beauté.

Près de 22 jours de retard de paiement

En effet, entre les mois d’avril et de juin, les activités «coiffeurs, soins de beauté et corporels» accusent, en moyenne, 21,9 jours de retard, selon les chiffres d’Altares, soit un niveau encore plus élevé que le dernier pic atteint au troisième trimestre 2022 (21,3 jours).

«Après avoir très rapidement réduit leurs retards après la crise sanitaire (16 jours fin 2021 vs 26 au 1er semestre 2020), les coiffeurs voient leurs comportements de paiement se dégrader de nouveau rapidement», souligne ainsi Altares. Si la conjoncture ne s’améliore pas, les prochains jours s’annoncent compliqués pour ces entreprises.

LIRE AUSSI : Coiffure et esthétique : hausse du chômage chez les patrons

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email
Dans la même catégorie

Nous utilisons des cookies

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.